Oise : Armé d’un couteau de chasse, il menace les policiers et crie «Je dois tuer du flic !»


Illustration. (DR)

Les policiers municipaux de Crépy-en-Valois ont été agressés par un homme armé lors d’un contrôle routier.

INFO ACTU17. Une banale intervention de police aurait pu virer au drame sans le sang-froid des policiers intervenants. La scène s’est déroulée ce samedi vers 23 heures à Crépy-en-Valois dans l’Oise.

Une patrouille de la police municipale procédait à un contrôle routier lorsqu’un homme s’est approché des agents. Il avait été vu un peu plus tôt en train de déambuler au milieu de la chaussée nous indique une source proche de l’affaire.

« T’es armé ? »

Alors que le contrôle routier se poursuit en parallèle, l’un des policiers demande à l’homme au comportement étrange s’il a besoin de quelque chose en particulier. Le suspect lui répond « Oui, toi ». Il tente ensuite de savoir si le policier municipal est armé. Interloqué, ce dernier lui demande pourquoi il cherche à savoir cela. L’homme lâche un laconique « On verra ça… ».

Comprenant que la situation pourrait dégénérer, les policiers municipaux demandent l’intervention d’une patrouille de la Gendarmerie en soutien.


« J’ai une arme à feu, j’veux buter du flic »

Soudain, l’automobiliste en train d’être contrôlé se rapproche des agents et leur affirme avoir aperçu un pistolet dissimulé sur l’individu au comportement suspect. Il ajoute qu’il lui a déclaré : « J’ai une arme à feu,  j’veux buter du flic ». Immédiatement les policiers lui demandent de partir en vitesse se mettre à l’abri.

Le suspect quant à lui se rapproche de la patrouille d’un pas déterminé. Voyant que des badauds se trouvent maintenant à proximité, les policiers décident d’interrompre sa progression coûte que coûte et le mettent en joue avec leurs armes de service.

Il sort un couteau de chasse

Face aux fonctionnaires, l’agresseur exhibe alors un couteau de chasse et crie : « J’vais vous tuer ! Tire, j’vais vous tuer ! Je dois tuer du flic ! ». Les clients du bar qui se trouvent derrière les policiers décident de se mettre à l’abri à l’intérieur, et le commerce ferme ses volets métalliques.

Le suspect refuse de jeter son arme et continue à avancer vers les policiers municipaux. Alors que la situation est extrêmement tendue, un équipage de gendarmes arrive en renfort. Munis d’un pistolet à impulsions électriques, ils parviennent à convaincre le forcené de lâcher son couteau. Mais toujours surexcité, ce dernier tente d’en découdre.

« Dieu m’envoie tuer du flic »

Les militaires font finalement usage du pistolet à impulsions électriques afin de maîtriser le suspect. Interpellé par les policiers municipaux, l’homme a été conduit jusqu’au véhicule des gendarmes. Loin de s’être calmé, il leur a déclaré : « Dieu m’envoie tuer du flic », « Je dois tuer quelqu’un pour me purger ».

Après une expertise psychiatrique, l’homme a été interné d’office selon nos informations.