Orléans : Trois adolescents interpellés pour le viol en réunion d’une mineure de 13 ans

Illustration. (photo Obatala-photography/shutterstock)

INFO ACTU17. Trois adolescents soupçonnés d’avoir violé une mineure de 13 ans à Orléans (Loiret) ont été interpellés et placés en garde à vue ce mardi. Ils ont été présentés au parquet ce jeudi.

Une collégienne d’Orléans âgée de 13 ans a révélé avoir été violée par trois adolescents la semaine dernière. Le personnel de son établissement scolaire a alerté la police et une enquête a été ouverte. Les policiers de la sûreté départementale du Loiret ont été chargés des investigations et ont interrogé la jeune fille. Cette dernière, encore sous le choc, a indiqué qu’elle avait rencontré ses trois agresseurs sur les réseaux sociaux et qu’ils s’étaient rencontrés le mercredi 15 décembre dernier, dans l’après-midi.

Elle se trouvait avec l’une de ses amies lors de cette rencontre. Lorsque cette dernière est partie, les trois adolescents auraient alors abusé d’elle sexuellement, à tour de rôle. « Un des suspects l’aurait emmenée de force dans un local technique de l’immeuble où l’un des trois adolescents vit, avant de la violer. Les autres auraient fait pareil », précise une source proche du dossier.

Des messages d’excuses

Les policiers ont rapidement identifié les trois suspects par l’intermédiaire d’un travail de téléphonie. Âgés de 14 ans pour deux d’entre eux et de 15 ans pour le troisième, ils ont été interpellés ce mardi matin à 6 heures à leur domicile, avant d’être placés en garde à vue. Ces derniers sont déjà connus des services de police pour des faits de vols aggravés d’après cette même source. Durant leurs auditions, ils ont nié les faits de viol. L’un a affirmé que c’est la plaignante qui leur avait proposé un acte sexuel. « L’adolescente a reçu des messages d’excuses après les faits. Les suspects lui ont également demandé si elle allait déposer plainte », ajoute cette source.

La garde à vue des trois mineurs a été prolongée ce mercredi. Ils ont été déférés au parquet des mineurs d’Orléans ce jeudi. Une information judiciaire a été ouverte pour « viol et complicité de viol » et le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire.