Paris : Elle loue son appartement sur Airbnb, il est utilisé pour le tournage d’un film porno


Illustration. (Adobe Stock)

La propriétaire a reconnu son appartement sur une vidéo pornographique du site dédié « Jacquie et Michel ». Le film avait déjà été vu plus de 3 millions de fois.

Les voisins s’étaient plaints auprès du gardien de l’immeuble pour des nuisances sonores d’ordre sexuel, qui avaient eu lieu dans l’appartement de cette femme de 35 ans. Le logement avait été loué via la plateforme Airbnb.

Quelle n’a pas été sa surprise de reconnaître son intérieur et sa terrasse dans une vidéo de 50 minutes, hébergée sur le site « Jacquie et Michel ». Sur cet extérieur justement, plusieurs scènes avaient été tournées sous les yeux de ses voisins.

Une « simple location touristique »

« Nous avons retiré le compte [de la locataire] de la plateforme et apporté notre assistance à l’hôte lorsque le cas a été porté à notre attention » a indiqué Airbnb au journal Le Figaro, ajoutant que l’entreprise n’a « aucune tolérance pour ce type de comportement ».

La signature du contrat pour la location de son logement principal, en octobre 2017, s’était pourtant bien déroulée. Il s’agissait pour la propriétaire d’une « simple location touristique ». Cet appartement du 7ème étage d’un immeuble situé dans le XVIème arrondissement de Paris avait été loué pour cinq jours à une jeune femme. Il s’est avéré qu’il s’agissait de l’actrice porno qui a joué dans le film.


Une plainte contre la société de production

La propriétaire a mandaté un huissier qui a constaté qu’il s’agissait bien de son appartement apparaissant dans la vidéo pornographique. Contactée par ses soins, la société Airbnb a accepté de lui verser une indemnité de 3 740 euros au titre des dommages matériels. La trentenaire a acheté un nouveau canapé et un nouveau tapis.

Munie du constat d’huissier, elle a attaqué la société de production du film. Un procès qu’elle a perdu en première instance, en juin 2019, avant de changer d’avocat. Ce dernier lui a conseillé de déposer plainte également contre l’actrice porno qui avait loué l’appartement en son nom. Le procès aura lieu l’année prochaine.