Paris : Elles dérobent habilement un téléphone au McDo… devant des policiers de la BAC attablés

Illustration. (Alexandre Marchi/PhotoPQR/Maxppp)

Deux jeunes femmes pensaient avoir réalisé le coup parfait en volant le téléphone portable d’une jeune touriste, dans un McDonald’s du Xe arrondissement de Paris ce samedi midi. C’était sans compter sur la présence des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) en civil, en train de prendre leur repas.

Cette scène cocasse s’est déroulée vers 12h45 au McDonald’s situé dans la rue du 8-mai-1954, dans la gare de l’Est. Deux jeunes femmes originaires de l’est de l’Europe sont entrées dans le restaurant mais n’avaient pas l’intention de prendre un repas. Elles se sont rapidement intéressées aux clients assis à table et ont commencé par faire de la mendicité. « Il s’agit d’un mode opératoire bien connu à Paris, qui permet d’approcher les victimes sans provoquer leur inquiétude, et ainsi dérober un téléphone, un sac ou un portefeuille posé sur une table », explique un officier de police parisien.

Le duo s’adresse à plusieurs clients. L’une des jeunes femmes a un journal à la main, qui sert tout simplement à masquer l’objet qui va être volé. Elles passent devant trois hommes attablés, leur réclament à eux aussi de l’argent puis se dirigent vers une touriste anglaise qui prend son déjeuner à la table d’à côté. En une fraction de seconde, le téléphone de cette jeune femme de 24 ans est subtilisé.

Les deux voleuses prennent la direction de la sortie sans s’affoler, pour ne pas attirer l’attention de leur victime. Ce qu’elle ne savaient pas, c’est que les trois hommes attablés qui se trouvaient à la table d’à côté sont des policiers de la BAC du Xe arrondissement, en service. Ces derniers ont tout vu et n’ont pas perdu une seconde. Les deux voleuses ont été interpellées avec le téléphone de la touriste en main. Elles ont été placées en garde à vue.

Une enquête a été ouverte et permettra également de déterminer la situation administrative en France des deux jeunes femmes d’une vingtaine d’années, prises la main dans le sac. « Les vols de téléphone par l’intermédiaire de ce mode opératoire sont fréquents dans la capitale », rappelle ce même policier.