Paris : Ils volent les bijoux d’une patiente de 92 ans et les vendent, deux ambulanciers interpellés

Une ambulance à Paris. (Gérard Houin/BelPress/Maxppp)

Deux ambulanciers ont été interpellés par les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) du Xe arrondissement ce mardi après-midi. Ils ont été surpris chez un bijoutier alors qu’ils étaient de faire racheter des bijoux tout juste dérobés chez l’une de leurs patientes âgée de 92 ans. Les policiers étaient entrés au départ dans l’établissement pour leur signaler qu’ils allaient être verbalisés pour leur mauvais stationnement.

Une « surprise » peut se cacher derrière n’importe quel contrôle ou intervention de police. Les policiers de la BAC du Xe arrondissement l’ont encore constaté ce mardi. Ils étaient en patrouille du côté du boulevard Magenta vers 16 heures, lorsqu’ils ont interpellé deux ambulanciers. C’est le véhicule de ces professionnels, mal stationné, qui a attiré leur attention. Il était vide de tout occupant, sur une place de livraison.

Les deux ambulanciers se trouvaient juste en face, dans une bijouterie qui rachète aussi l’or. Les apercevant, les policiers sont allés à leur rencontre pour les prévenir qu’ils allaient être verbalisés. Ils se sont alors aperçus que les deux hommes étaient en train de faire estimer des bijoux en or, à un employé de l’établissement. Plutôt inhabituel pour des ambulanciers. « Les deux collègues ont rapidement perdu les pédales », confie une source proche du dossier. « L’un a lâché que les bijoux n’étaient pas à eux, alors même qu’ils venaient d’assurer au bijoutier l’inverse ». Paniqué, le suspect a soudainement donné une autre version des faits. « Il a ensuite dit qu’il venait de les acheter à un inconnu pour quelques dizaines d’euros », ajoute cette source. Un récit pour le moins fébrile.

« L’un des ambulanciers a prétexté d’aller aux toilettes »

Les deux hommes de 23 et 29 ans ont été interpellés et conduits au commissariat du Xe, où ils ont été placés en garde à vue. Le plus jeune suspect n’a pas tardé à avouer d’où sortaient ces bijoux en or : avec son collègue, ils venaient de transporter une femme de 92 ans vivant seule, de son domicile du 20e arrondissement jusqu’à l’hôpital d’Instruction des Armées Bégin, à Saint-Mandé. « Au moment de la prise en charge, l’un des ambulanciers a prétexté d’aller aux toilettes et en a profité pour fouiller le logement de la nonagénaire, puis s’est emparé de ses bijoux », ajoute cette source.

Les deux hommes avaient décidé de les vendre rapidement pour récupérer l’argent et n’imaginaient pas voir arriver des policiers au même moment. Au terme de leur garde à vue, les deux suspects ont été déférés. Dans le même temps, les investigations se poursuivent afin de déterminer si ils n’auraient pas commis d’autres méfaits du même type au cours de leurs interventions.