Paris : L’ambulancier impliqué dans un accident conduisait sous l’effet de la cocaïne


Illustration. (wikimedia)

Les policiers n’en croyaient pas leurs yeux lorsque le test de dépistage de produits stupéfiants a rendu son verdict.


Un équipage de Police-secours composé de quatre fonctionnaires a dû intervenir pour un accident corporel de la circulation, ce mercredi, sur le boulevard Massena au niveau de la porte d’Ivry, dans le XIIIème de Paris. Une ambulance privée était impliquée.

Sur place, les sapeurs-pompiers de Paris avaient déjà pris en charge le conducteur du véhicule sanitaire, légèrement blessé. Par chance, aucun patient ne se trouvait dans l’ambulance, lorsqu’elle a percuté un feu rouge de plein fouet.

Cannabis et cocaïne

Au moment où l’ambulancier a été soumis au test d’alcoolémie, il a prévenu tout de suite les policiers qu’il avait consommé du cannabis la veille. Il a donc fait l’objet d’un test de consommation de stupéfiants, et il est apparu positif… à la cocaïne. Des résultats confirmés lors des prélèvements sanguins effectués à l’hôpital.

« C’est quand même pas tous les jours qu’on serre un ambulancier sous coke ! », confie une source policière au journal Le Parisien.


Une fiche de recherche

Mais ce n’est pas tout. Passé au Fichier des personnes recherchées (FPR), l’homme âgé de 29 ans et originaire de Drancy (Seine-Saint-Denis) est apparu comme faisant aussi l’objet d’une fiche de recherche. Interpellé, il a été placé en garde à vue pour « conduite sous l’emprise de stupéfiants ».

L’ambulance a dû être remorquée. Ce jeudi, le mis en cause était toujours hospitalisé à la Pitié-Salpétrière (XIIIème) sous le régime de la garde à vue.