Paris : Le rappeur américain Lil Baby remis en liberté avec une amende de 500 euros


Lil Baby à Los Angeles le 27 février 2021 lors de la 63e cérémonie des Grammy Awards. (photo DF/DF/Photoshot/Maxppp)

INFO ACTU17. La star américaine Lil Baby avait été interpellé tout comme l’un de ses amis, à Paris ce jeudi, pour « transport de produits stupéfiants ». Les deux hommes ont fait l’objet d’une ordonnance pénale avec une amende de 500 euros chacun. Ils ont été remis en liberté ce vendredi.

Une partie de la scène a été filmée par des témoins et les images ont fait le tour du monde. Le rappeur américain Lil Baby, 26 ans, de son vrai nom Dominique Armani Jones, se trouvait avec le célèbre basketteur des Brooklyn Nets (NBA) James Harden, 31 ans, ainsi que l’un de ses amis qui serait son garde du corps, ce jeudi après-midi vers 17 heures, lorsqu’ils ont fait l’objet d’un contrôle de police sur l’avenue Montaigne (VIIIe).

Lil Baby et son ami ont été interpellés et placés en garde à vue pour « transport de produits stupéfiants ». Les forces de l’ordre ont en effet découvert que les deux hommes étaient en possession d’une trentaine de grammes de cannabis.

La star américaine et son ami ont fait l’objet d’une ordonnance pénale – une procédure simplifiée qui s’applique à certains délits – avec une amende de 500 euros chacun selon nos informations. Ils ont été remis en liberté ce vendredi matin. James Harden n’avait quant à lui pas été interpellé.

« Je vais bien »

« Merci à tous ceux qui m’ont soutenu. Je vais bien, je suis de retour aux États-Unis pour faire mon show au Pavillon du Pan Am à Indianapolis ! », a écrit Lil Baby ce matin sur Instagram au sujet de son prochain concert qui a lieu demain dans l’Indiana. « Je vais bien », a aussi écrit le rappeur sur Twitter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The kiDD (@lilbaby)

Les deux stars américaines, qui sont amies, se trouvaient à Paris pour assister à la Fashion week notamment.

« Le rappeur pensait qu’il s’agissait de faux policiers »

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont réagi à ce contrôle de police, affirmant que les forces de l’ordre n’avaient pas reconnu les deux stars. « Que ce soit des stars ou des citoyens lambda, mes collègues ont juste fait leur travail sur le 8e arrondissement », réagit Yoann Maras, secrétaire régional du syndicat Alliance Police Nationale Paris.

« Les deux célébrités sortaient du restaurant et étaient dans un véhicule. Il y avait une forte odeur de produits stupéfiants qui venait de cette voiture. Ce sont d’abord des policiers en civil qui ont procédé au contrôle », détaille-t-il. « Le rappeur pensait qu’il s’agissait de faux policiers, il a fallu qu’une équipe en tenue (d’uniforme, ndlr) de la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) se déplace pour pouvoir effectuer le contrôle dans de bonnes conditions », ajoute le syndicaliste. « C’est un contrôle qui a été relativement agité ».

Un officier de police judiciaire (OPJ) s’est ensuit rendu sur les lieux pour procéder à la fouille de la voiture. « Une trentaine de grammes de produits stupéfiants a été retrouvée », confirme Yoann Maras. « De nombreuses personnes s’offusquent parce que la police française contrôle et interpelle des célébrités, mais ils ont beau être des célébrités, ils doivent respecter la loi », rappelle-t-il, félicitant ses collègues pour cette intervention qui « n’était pas évidente à gérer ».