Paris : Les policiers agressés par un homme armé d’un hachoir lors d’une intervention

Illustration. (photo Joël Philippon/PhotoPQR/Maxppp)

Un équipage de police du groupe de soutien des quartiers (GSQ) du XIIe arrondissement de Paris est intervenu ce vendredi soir dans un immeuble, à la demande d’un habitant qui affirmait avoir été menacé de mort une énième fois, par l’un de ses voisins. Les policiers se sont retrouvés face au suspect armé d’un hachoir, agressif et déterminé, qu’ils ont interpellé après l’avoir mis en joue.

C’est le type d’intervention où tout peut aller très vite. Intervenant pour des menaces de mort dans un immeuble, des policiers du XIIe arrondissement se sont retrouvés face à un homme très agressif envers eux, et armé d’un hachoir. En gardant leur sang froid, ils ont réussi à le maîtriser sans faire usage de leurs armes. Cet homme qui a déclaré avoir 42 ans a été placé en garde à vue.

L’affaire a débuté vers 20h30 par l’appel d’un requérant de 38 ans qui habite un immeuble du boulevard Poniatowski. L’un de ses voisins menace de le tuer une nouvelle fois, malgré le fait qu’il a déjà déposé plainte à plusieurs reprises contre lui selon ses explications. Une patrouille du GSQ du XIIe arrondissement se rend rapidement sur place et prend contact avec cet habitant excédé. Il confirme aux fonctionnaires qu’un homme domicilié au premier étage l’a menacé de mort, lui et sa famille, tout en tenant un hachoir en main. Le requérant assure qu’il souhaite de nouveau porter plainte. Les fonctionnaires se rendent jusqu’à l’appartement du suspect, décrit comme étant un nord-africain d’une quarantaine d’années mesurant 1m75. A peine arrivée au premier étage, un homme ouvre soudainement la porte de son habitation puis place ses mains dans son dos. Il correspond en tout point à la description du suspect et se montre menaçant avec les forces de l’ordre.

La tension monte. Les policiers se placent en colonne et reculent dans le couloir étroit, par sécurité, puis ordonnent à cet homme de leur montrer ses mains. Ce dernier refuse et avance vers eux. Ils décident de pointer leur arme de service sur le mis en cause, pour anticiper une éventuelle attaque à l’arme blanche. L’homme exhibe alors un hachoir qu’il avait dissimulé derrière lui. La confrontation dure ensuite plusieurs dizaines de secondes. « Malgré les injonctions, il a continué à avancer de manière déterminée vers les policiers avec son arme pointée dans leur direction », détaille une source proche de l’enquête.

Un couteau de 15 cm dissimulé à l’entrée de son appartement

Les agents reculent et continuent à ordonner à l’agresseur de poser son arme. « Ils se sont retrouvés au fond du couloir sans solution de repli », décrit notre source. Les trois policiers n’ont pas de pistolet à impulsion électrique, (une arme intermédiaire soumise à une habilitation, ndlr) et n’ont pas d’autre choix que de faire feu en cas de danger de mort. Après de nouvelles injonctions, l’homme finit par lâcher son hachoir. Il est immédiatement maîtrisé et interpellé. A l’entrée de son appartement, les policiers découvrent un couteau avec une lame d’une quinzaine de centimètres. Le suspect était seul dans son domicile. Il a été placé en garde à vue.

Les trois policiers qui sont intervenus ont déposé plainte. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de l’arrondissement. Les investigations permettront de déterminer le profil de cet homme, qui aurait 42 ans, ainsi que ses motivations.

« Le sang froid et l’expérience de nos collègues ont permis d’éviter un drame »

« Je tiens à souligner la maîtrise et le professionnalisme des policiers engagés face à cet individu extrêmement dangereux et déterminé », réagit Yann Khadri, responsable du syndicat UNSA Police du deuxième district de Paris. « Le sang froid et l’expérience de nos collègues ont permis d’éviter un drame ».