Paris : Les policiers encerclés par une trentaine d’individus alors qu’ils interpellent un homme armé d’un couteau


Illustration Actu17 ©

L’interpellation d’un homme sur la place de la République à Paris a été rendue difficile ce jeudi soir pour les policiers, pris à partie par des dizaines de personnes.


Les forces de l’ordre ont été contraintes de demander du renfort. Un adolescent de 16 ans a fait appel à la police vers 19h45. Il était effrayé et venait d’être menacé en pleine rue, sur la place de la République, par un homme armé d’un couteau qui parlait dans une langue étrangère. Un équipage du commissariat centre s’est rapidement dirigé sur place.

La victime a désigné son agresseur qui était assis sur un banc. Sans perdre un instant, les policiers se sont approchés et ont rapidement remarqué que le suspect était ivre, mais surtout qu’il refusait de se soumettre au contrôle et notamment à une palpation de sécurité.

Ce dernier qui est âgé de 43 ans et originaire de Pologne, s’est alors montré menaçant envers eux. Les policiers ont indiqué qu’il faisait de grands gestes en ayant les poings fermés. Ils ont alors tenté de le maîtriser mais l’homme s’est opposé à son interpellation.

« Ils hurlaient aux violences policières »

Le mis en cause a été amené au sol afin que son menottage soit facilité. Mais celui-ci s’est énervé d’autant plus, hurlant pour attirer les passants. A quelques mètres de là, une manifestation était en cours et les forces de l’ordre expliquent s’être retrouvées encerclées par une trentaine d’individus hostiles à leur présence. « Ils hurlaient aux violences policières et se mettaient à quelques centimètres des policiers pour les filmer », déplore une source policière. « L’attitude de ces personnes qui ne savaient rien de l’intervention a rendu très difficile le travail des policiers, qui ont dû veiller à leur sécurité et à ne pas se retrouver attaqués ou piétinés ».


Des renforts sont arrivés et l’homme a été interpellé, menotté puis rapidement extrait pour être conduit au commissariat. Ce n’est qu’une fois dans les locaux de police qu’une palpation de sécurité a permis de retrouver le couteau de cuisine qu’il avait dissimulé dans sa veste, avec une lame de 15 cm.

Le quadragénaire a été placé en garde à vue pour violences volontaires et rébellion. Deux policiers ont été blessés au cours de cette intervention. L’enquête a été confiée au commissariat du centre.