Paris : Un homme avec un maillot de l’OM roué de coups par une vingtaine d’individus sur les Champs-Élysées


L'avenue des Champs-Élysées de Paris. (Illustration/shutterstock)

La victime s’est aussi fait voler son vélo. Un suspect a été placé en garde à vue.

Neuf ans que l’Olympique de Marseille ne l’avait pas emporté face au Paris-Saint-Germain. La victoire du club olympien ce dimanche soir au Parc des princes (0-1) a été à l’origine de nombreuses scènes de joie de ses supporters, et pas seulement à Marseille. Des fans de l’OM ont célébré la victoire, même à Paris.

Le match de football a aussi été à l’origine de violences. Sur les Champs-Élysées, un homme à vélo qui portait un maillot de l’OM et qui circulait sur le trottoir, a été violemment agressé par un groupe d’une vingtaine d’individus, à hauteur du numéro 74. La victime a été poussée par terre avant d’être rouée de coups. L’un des agresseurs lui a ensuite dérobé son vélo.

Les sapeurs-pompiers ont pris en charge le jeune homme qui présentait de multiples contusions sur l’ensemble du corps. Il a été amené à l’hôpital Georges Pompidou (XVe). Ses jours ne sont pas en danger.

Les forces de l’ordre ont effectué des patrouilles afin de retrouver les auteurs de cette agression. Vers 00h45, un suspect qui portait un maillot du PSG a été interpellé et placé en garde à vue. Ce dernier a été identifié au moment de l’agression grâce aux caméras de vidéosurveillance qui sont nombreuses sur la plus belle avenue du monde. Une enquête a été ouverte.


Des violences à Marseille au cours de la nuit

A Marseille, la fête a dégénéré au cours de la nuit. Le commissariat de Noailles (1er) a été pris pour cible par une centaine de personnes. Des projectiles ont été jetés sur les locaux de police et les forces de l’ordre ont fait usage de moyens lacrymogènes. Un policier a été légèrement blessé par l’un des projectiles.

Vers 1 heure du matin, un magasin de maroquinerie situé sur le boulevard Longchamps (1er) a été pillé. Deux suspects ont pu être interpellés : ils étaient en possession d’objets dérobés dans l’enseigne. Un salon de coiffure a aussi été la cible de voleurs.

Au total, huit individus ont été interpellés et placés en garde à vue au cours des violences qui se sont déroulées dans la nuit. Le calme est toutefois revenu avant 3 heures du matin.