Paris : Un homme sème la panique au cinéma durant le film «Joker» en hurlant «Allah Akbar»


Le Grand Rex à Paris le 6 novembre 2017. (photo TEDxParis Brightness/Flickr)

Panique dans une salle de cinéma du Grand Rex à Paris (IIe) ce dimanche soir. Un homme a hurlé « Allah Akbar » durant le film « Joker ». Il a été interpellé peu après par les policiers.

Le film « Joker » était diffusé ce dimanche soir dans une salle pleine de 500 personnes au Grand Rex, situé boulevard Poissonnière à Paris, lorsque les faits se sont produits vers 21 heures.

Alors que la diffusion du nouveau long métrage coécrit et réalisé par Todd Phillips dans lequel Joaquin Phoenix joue le rôle d’un dangereux tueur psychotique, était en cours, un homme a crié « C’est politique », raconte un témoin cité par Le Parisien. « Il a répété au moins 6 fois la phrase. Au début, les gens rigolaient, puis certains lui ont demandé de se taire. Là, il s’est levé de sa chaise et a crié Allah Akbar », explique ce spectateur.

De nombreuses personnes prises de panique se sont alors levées, certaines se sont mises à pleurer selon son récit. Selon lui, les portes de la salle étaient « bloquées ». Le suspect qui venait de hurler a été maîtrisé au sol par plusieurs spectateurs ainsi qu’un agent de sécurité du cinéma.

« Le mec commence à crier des mots bizarres, à frapper tout ce qui bouge. Les gens courent jusqu’à la sortie, les gens tombent, d’autres crient et d’autres pleurent », explique un autre témoin sur Twitter. Cet internaute met également en cause le service de sécurité du Grand Rex dans son récit.


Interpellé peu après dans la rue et placé en garde à vue

Mais l’homme est parvenu à prendre la fuite alors qu’un spectateur lui avait arraché son blouson selon une source policière citée par le quotidien. Alertés, les policiers ont réussi à le retrouver et à l’interpeller rue de Hauteville (Xe), peu après les faits.

Il a été placé en garde à vue pour « apologie du terrorisme » et serait « un peu dérangé », selon cette même source.

De son côté, la direction du Grand Rex a annoncé qu’elle allait déposer plainte et a par ailleurs expliqué que « les portes de secours étaient ouvertes » et qu’il « n’y a eu que quelques dizaines de spectateurs qui ont paniqué », tandis que d’autres sont restés dans la salle pour voir le film jusqu’à la fin.

Des vols durant le moment de panique

Durant cette scène d’affolement, plusieurs spectateurs ont été victimes de vols. Des individus ont en effet profité de ce qu’il se passait pour dérober des sacs et des effets personnels.