Paris : Le joueur du PSG Ander Herrera se fait dérober son portefeuille par un travesti au bois de Boulogne

Le joueur international espagnol du PSG, Ander Herrera. (photo Instagram)

Le milieu de terrain espagnol du Paris-Saint-Germain Ander Herrera a été victime d’un vol dans le bois de Boulogne, dans le 16e arrondissement de Paris, ce mardi soir alors qu’il était au volant de sa voiture. Un travesti s’est introduit dans son véhicule selon son récit.

Il était 20 heures lorsque les faits se sont produits selon une source policière, confirmant une information du Point. Le joueur international espagnol du PSG Ander Herrera était au volant, arrêté à un feu rouge sur l’allée de la Reine-Marguerite dans le bois de Boulogne. Il se dirigeait vers son domicile des Hauts-de-Seine.

C’est alors qu’un travesti s’est assis à la place passager et s’est emparé de ses affaires personnelles : son téléphone ainsi que son portefeuille, dans lequel il y avait 200 euros en liquide.

Le voleur aurait demandé à être déposé à un endroit précis, en échange de la restitution du téléphone du footballeur. L’ancien joueur de Manchester United a accepté et l’a ramené là où il était monté. Le travesti semblait tenir quelque chose dans sa main, pouvant s’apparenter à une arme a déclaré le sportif de haut niveau, selon l’hebdomadaire. L’auteur a pris la fuite avec le portefeuille et les 200 euros en liquide.

« C’est le joueur lui-même qui a fait appel aux services de police, mais il n’a pas souhaité déposer plainte », confirme une source policière.

Le joueur revenait du Parc des Princes

« Ander Herrera revenait du Parc des Princes, où il participait à un ‘workshop’, une série d’opérations avec des partenaires du PSG, comme c’est le cas plusieurs fois au cours de la saison au Parc », a indiqué l’entourage du joueur espagnol, cité par France Bleu.

« Pour rentrer chez lui, il est passé par le Bois de Boulogne, et à un feu tricolore, une personne rentre dans sa voiture et prend le téléphone et le portefeuille qui étaient en vue. Ander Herrera lui dit : ‘je te donne 200 euros, mais rends-moi mon portefeuille et mon téléphone’, dépose ensuite la personne un peu plus loin et appelle la police », a-t-on précisé. « L’objectif de sa démarche est que la personne soit interpellée et que ça ne se reproduise pas », si le joueur avait quelque chose à se reprocher, il n’aurait pas fait appel aux forces de l’ordre a souligné son entourage.