Paris : Un journaliste TV mis en examen et écroué pour des agressions sexuelles sur mineurs


Illustration Actu17 ©

Jérôme G., un journaliste employé par France 24 notamment, a été mis en examen et placé en détention provisoire ce jeudi après une longue enquête des policiers de la Brigade de protection des mineurs (BPM).

Les enquêteurs sont parvenus à le « coincer » après de longues semaines d’investigations. Jérôme G., journaliste, a été interpellé à son domicile ce mardi 14 janvier pour des agressions sexuelles sur mineurs, notamment l’une qu’il aurait commise le 4 décembre dernier sur un enfant de 13 ans dans le VIIe arrondissement de Paris rapporte LCI.

Le mis en cause était à vélo ce jour-là et s’est adressé à un jeune garçon qui allait rentrer dans son immeuble. Il lui a d’abord expliqué qu’il travaillait en tant qu’agent de mannequins et a demandé à l’enfant s’il pouvait le photographier dans la cage d’escalier, à l’abri des regards.

L’homme a ensuite promis un maillot de football à sa victime si elle retirait ses vêtements. Il aurait alors attouché sexuellement le jeune garçon avant de prendre la fuite. Sa famille a déposé plainte.

Une autre agression sur un jeune garçon quelques mois plus tôt

Les enquêteurs de la Brigade de protection des mineurs chargés des investigations ont alors fait le rapprochement avec la plainte d’une autre famille, l’agression de leur fils s’étant déroulée avec un mode opératoire similaire.


Le 30 août dernier dans le XVIIe arrondissement, ce jeune garçon âgé lui aussi de 13 ans avait été victime d’une agression sexuelle par un homme.

Il nie les faits puis passe aux aveux

Le suspect a pu être identifié par l’intermédiaire d’un lourd travail de téléphonie et de vidéosurveillances. Placé en garde à vue ce mardi, le journaliste qui a commenté encore récemment l’actualité footballistique pour plusieurs chaînes de télévision, a fini par reconnaître les faits après les avoir niés.

Par ailleurs, la perquisition de son logement a permis aux enquêteurs de découvrir des fichiers pédopornographiques. Le mis en cause avait également effectué des recherches sur internet sur plusieurs destinations de tourisme sexuel comme la Thaïlande indique LCI.

L’homme qui n’a jamais été condamné par la justice par le passé a été mis en examen ce jeudi par un juge d’instruction pour « agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans » et pour « détention d’images pédopornographiques » avant d’être écroué en l’attente de son procès.