Paris : Un policier retrouvé mort à son domicile


Illustration Actu17 ©

Un policier âgé de 27 ans, affecté à la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) à Paris, a été retrouvé sans vie à son domicile ce dimanche matin.

Nouveau drame dans les rangs de la police nationale. Un gardien de la paix s’est vraisemblablement suicidé à son domicile dans le XIIIe arrondissement de Paris, avec son arme de service.

Le fonctionnaire était affecté à l’Unité de traitement judiciaire des délits routiers (UTJDR), dont les locaux se trouvent rue Albert (XIIIe) et était actuellement en formation pour obtenir l’habilitation d’Officier de police judiciaire (OPJ).

Retrouvé mort par son cousin

Son arme à feu administrative se trouvait à ses pieds lorsqu’il a été retrouvé mort par son cousin, qui s’inquiétait de ne plus avoir de ses nouvelles.

La piste du suicide ne fait que peu de doutes selon plusieurs sources policières. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes du décès de ce jeune fonctionnaire. Elle a été confiée au commissariat du XIIIe arrondissement.


Si l’hypothèse du suicide se confirme, il s’agirait du 26ème policier à se donner la mort depuis le 1er janvier, ce qui représente un décès tous les 4 jours. Deux militaires de la gendarmerie nationale ont eux aussi mis fins à leur jour depuis le début de l’année.

« Une cellule de vigilance » va être créée

Face à cette hausse vertigineuse des suicides chez les forces de l’ordre et notamment dans la police nationale, Christophe Castaner a annoncé ce vendredi la création « dans les 15 jours », d’« une cellule de vigilance ».

« Je souhaite aussi que, au moment de la crise, au moment où une personne suicidaire tente de passer à l’acte, elle puisse aussi avoir une écoute, une orientation », a détaillé le ministre de l’Intérieur. « J’ai décidé d’affirmer haut et fort que le suicide dans la police et la gendarmerie ne sera jamais une fatalité » a poursuivi Christophe Castaner.

En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.