Paris : Une famille visée par une quinzaine de coups de feu à son domicile, un homme sérieusement blessé


Illustration © Actu17

Les policiers ont découvert de nombreux étuis devant la porte d’entrée d’un appartement situé dans le XIIIe arrondissement de Paris. Un homme a été sérieusement blessé par balle puis conduit à l’hôpital. Le bilan aurait pu être bien plus lourd.

INFO ACTU17. L’alerte a été donnée à 22h40 ce vendredi soir. La police a été avisée que des coups de feu venaient d’être tirés dans un immeuble de la place Albert Londres, non loin du métro Olympiades, à Paris. Un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) ainsi qu’un second en tenue d’uniforme se sont rendus sur place.

Les forces de l’ordre sont entrées avec précautions dans l’immeuble, n’ayant que peu d’informations sur ce qu’il venait de se produire. Après avoir vérifié et sécurisé chacun des étages et l’ensemble des parties communes, les policiers sont arrivés au 9ème étage, là où les tirs avaient été signalés. Devant la porte de l’un des appartements, une quinzaine d’étuis se trouvaient au sol, semble-t-il de calibre 9 mm.

Un enfant de deux ans se trouvait dans le logement

Un homme a alors indiqué aux policiers que son père était blessé dans le logement. La compagne de la victime était également présente à l’intérieur, tout comme un enfant âgé de 2 ans.

Seul le père de famille était sérieusement blessé par balle, au niveau d’une cuisse. Ce dernier était assis dans son salon et regardait la télévision lorsque les coups de feu ont été tirés. De nombreuses autres balles ont terminé leur course dans cette même pièce.


Les policiers avaient sécurisé le logement avant l’arrivée des sapeurs-pompiers, qui ont pris en charge la victime. Le père de famille âgé de 60 ans a finalement été conduit à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière par le SAMU. Ses jours ne sont pas en danger selon une source policière.

Des tirs soudains

Selon les premiers éléments de l’enquête, une ou plusieurs personnes ont ouvert le feu sur la porte d’entrée de cet appartement qui était fermée, avant de prendre la fuite. Les victimes ont précisé que personne n’avait frappé à la porte avant cette série de coups de feu, décrite comme une rafale.

Qui en voulait à cette famille et pourquoi ? Le ou les auteurs avaient en tout cas l’intention de tuer. Les enquêteurs ont procédé à des premiers relevés de traces et indices sur place. Ce sont ensuite les techniciens de l’identité judiciaire qui sont arrivés peu après 1 heures du matin, en compagnie des policiers du 3ème District de police judiciaire (DPJ). Ces derniers ont été chargés de cette enquête criminelle par le parquet.