Paris : Une vingtaine de croix gammées taguées rue de Rivoli, un homme en garde à vue


Des croix gammées ont été dessinées rue de Rivoli à Paris. (photo Yohann Roszéwitch)

Une vingtaine de croix gammées ont été découvertes sur la rue de Rivoli à Paris (Ier) dans la nuit de samedi à dimanche. Un homme a été placé en garde à vue.

Un homme âgé de 31 ans a été placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche après avoir tagué vingt-une croix gammées à la bombe de peinture rouge sur plusieurs murs et colonnes de la rue de la Rivoli, ainsi que sur la place de la Concorde.

Le suspect qui est un sans-abri né en Géorgie, a été interpellé par un équipage de la brigade d’intervention de Paris (BIP), des agents de la ville de Paris. Il a ensuite été remis aux policiers nationaux et une enquête a été ouverte pour « dégradations » par le commissariat du centre qui regroupe les quatre premiers arrondissement de Paris.

Les investigations permettront également de déterminer si le trentenaire est l’auteur d’un autre tag représentant une croix gammée, découvert samedi matin sur la façade du musée Rodin situé à proximité de Matignon, dans la rue de Varenne (VIIe).

« Ignobles tags nazis en plein Paris. Merci aux policiers pour la réactivité : l’auteur présumé a été interpellé », a écrit le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter.


Les croix gammées ont été effacées dans la journée sur la rue de Rivoli et la place de la Concorde. « Merci à tous les agents de la ville de Paris mobilisés quotidiennement pour la propreté et la sécurité de notre capitale », a tweeté la maire de Paris Anne Hidalgo.