Paris : Violents incidents durant la manifestation contre les «violences policières» à l’appel des proches d’Adama Traoré


Des incidents ont éclaté place de la République à Paris. (capture écran vidéo Clément Lanot)

Une manifestation a été organisée ce samedi après-midi à 14h30 sur la place de la République à Paris notamment par le collectif « La vérité pour Adama » et la famille d’Adama Traoré, pour dénoncer les « violences policières ».


De violents incidents ont éclaté à partir de 17h30 alors que la préfecture de police a empêché le cortège de se diriger vers la place de l’Opéra, où les organisateurs avaient prévu de se rendre.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

20h08. Au moins cinq membres des forces de l’ordre ont été blessés au cours des violences indique une source policière. La porte-parole de l’association « Femmes des forces de l’ordre en colère », Perrine Sallé, a publié la photo d’un bouclier endommagé et inutilisable. La préfecture de police précise que ce sont quatre gendarmes et un policier qui ont été blessés.

20h02. En pleine crise dans les rangs policiers, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a apporté son soutien aux forces de l’ordre qui ont été déployées pour cette manifestation. « Reconnaissance et indéfectible soutien aux forces de l’ordre prises pour cible. Je salue l’engagement et le professionnalisme avec lesquels elles ont sécurisé, partout en France, les manifestations de ce jour », a-t-il écrit sur Twitter.

20h00. 26 personnes ont été interpellées au cours de cette manifestation.

19h35. Les manifestants ont quitté la place de la République et certains groupes tentent de partir dans une manifestation sauvage. Les forces de l’ordre interviennent.


18h58. La préfecture de police annonce sur Twitter avoir saisi la justice après que des manifestants ont scandé « Sales juifs ».

18h35. « Tout le monde déteste la police » et « Tout le monde déteste les uniformes » scandent des manifestants, face aux forces de l’ordre. « Flics, violeurs, assassins » répètent d’autres. L’évacuation de la place de la République a débuté.

18h30. Plusieurs magasins de la place de la République ont été pillés, notamment la boutique Orange, ou ont fait l’objet de dégradations et de tentatives de pillage. Les forces de l’ordre sont intervenues et ont fait fuir les auteurs.

18h10. Les incidents sont toujours en cours alors que des manifestants ont quitté les lieux. Près de 15 000 personnes ont participé à cette manifestation selon la préfecture de police.

18h02. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour riposter aux projectiles et aux tirs de mortiers. Sur Twitter, la préfecture de police appelle les manifestants à se disperser. Pour rappel, la manifestation n’a pas été déclarée et n’est pas autorisée vis à vis des mesures sanitaires toujours en vigueur.

17h50. Les policiers ont été violemment pris à partie au milieu de la place de la République par de nombreux individus qui leur ont jeté des projectiles. Un bouclier a également été volé et brûlé. Au moins 12 personnes ont été interpellées jusqu’ici.

17h00. Le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire a déployé une grande banderole sur le toit d’un immeuble donnant sur la place de la République vers 15h30, sur laquelle un message déconnait « le racisme anti-blanc ». Les militants ont été interpellés puis remis en liberté peu après. Leur banderole avait été décrochée et déchirée par des habitants.