Pas-de-Calais : Un homme vulnérable humilié et torturé par 5 agresseurs qui ont filmé et diffusé leurs actes


Illustration Actu17 ©

Cinq jeunes majeurs ont séquestré et torturé dans son appartement un quinquagénaire intellectuellement limité. Les enquêteurs ont débuté leurs investigations après avoir visionné une vidéo de ces faits sordides, publiée sur les réseaux sociaux.


Des policiers de Lens (Pas-de-Calais) ont repéré sur internet une vidéo présentant une scène inquiétante, en fin de semaine dernière. Sur cette séquence filmée dans un appartement, un homme vulnérable, âgé d’une cinquantaine d’années, est installé sur une chaise et fait ensuite l’objet de sévices, relate La Voix du Nord.

Un homme se tient debout devant lui avec une baguette de pain congelée au niveau de sa braguette et demande à la victime de simuler un acte sexuel sur celle-ci. Une enquête a immédiatement été ouverte par le parquet. Les policiers en charge des investigations ont assez rapidement localisé l’adresse du logement où s’est déroulée la scène.

L’appartement dévasté, l’habitant torturé

Cet appartement insalubre, situé à Noyelles-sous-Lens, est celui de la victime. Des meubles ont été brisés et la télévision a été incendiée. Au terme d’investigations qui ont montré que ces actes perduraient depuis un certain temps, les enquêteurs ont monté une opération d’interpellations coordonnées.

Mardi dernier, ils ont interpellé quatre suspects qui se trouvaient à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Durant leur garde à vue, certains sont passés aux aveux, expliquant avoir ligoté la victime âgée de 58 ans, lui avoir craché dessus et avoir commis des destructions dans son appartement.


D’autres ont reconnu devant les enquêteurs qu’ils avaient simulé la noyade du quinquagénaire en lui apposant une serpillère sur le visage et en lui versant de l’eau à travers, au niveau de la bouche, rapporte le quotidien régional.

Ils ont aussi évoqué cette fois où ils ont versé du gel hydroalcoolique sur sa tête avant d’y mettre le feu, le brûlant au cuir chevelu. La scène a aussi été filmée, mais les policiers n’ont pas pu déterminer si cette vidéo avait été diffusée sur internet.

Cinq jeunes majeurs mis en examen

Les quatre suspects, et un cinquième mis en cause interpellé dans un second temps, ont été déférés devant le parquet de Béthune, mardi. Trois d’entre eux, âgés de 18 et 19 ont été placés en détention provisoire et devaient faire l’objet d’une comparution immédiate ce vendredi.

Deux autres suspects, âgés de 18 et 19 ans également, ont été laissés libres jusqu’à leur procès. Ces derniers sont poursuivis pour « non-assistance à personne en danger ».