Passeports diplomatiques : Alexandre Benalla mis en examen.


Alexandre Benalla en septembre 2018. (DR)

Alexandre Benalla a été mis en examen vendredi pour « usage public et sans droit d’un document justificatif d’une qualité professionnelle », a annoncé son avocate, Me Jacqueline Laffont, à la sortie de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron du bureau parisien du juge d’instruction.


L’ancien chargé de mission de l’Élysée avait été placé en garde à vue ce jeudi matin dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte le 29 décembre dernier par le parquet de Paris sur l’usage de ses passeports diplomatiques.

Me Jacqueline Laffont a insisté sur le fait que son client avait été mis en examen « exclusivement » sur l’usage abusif de ses divers passeports, et non concernant les accusations de falsifications de documents, formulées par le directeur de cabinet de l’Élysée Patrick Strzoda devant la commission d’enquête du Sénat.

Placé sous contrôle judiciaire

Toutefois, Alexandre Benalla a été placé sous le statut de témoin assisté pour « faux » et « usage de faux ». M. Benalla a également été placé sous contrôle judiciaire selon Le Point.

L’ancien collaborateur de la présidence de la République sera entendu lundi par la commission d’enquête sénatoriale, tout comme son acolyte Vincent Crase, ex-employé de LREM. Les deux hommes ont été mis en examen pour « violence en réunion » après des images montrant Alexandre Benalla frapper plusieurs manifestants en marge des manifestations du 1er Mai dernier, à Paris.