Perpignan : Le conducteur grille un feu rouge, refuse le contrôle et fonce délibérément sur les policiers à moto.


Illustration Actu17 ©

Un conducteur a tenté de se soustraire à un contrôle de police. Au total, 4 personnes ont été blessées dont 2 policiers et un nourrisson. L’homme a finalement été interpellé, et ce n’était pas la première fois qu’il terminait en garde à vue.


Il était 11 heures ce mardi à Perpignan (Pyrénées-Orientales) lorsque deux policiers de la brigade motocycliste du commissariat central ont aperçu le conducteur d’une voiture qui venait de franchir un feu rouge. Les deux fonctionnaires ont alors demandé au chauffeur de s’arrêter, mais l’homme a refusé raconte L’Indépendant.

Le conducteur a d’abord accéléré avant de faire finalement demi-tour, puis de foncer délibérément sur les deux policiers. L’un des deux a été percuté par le véhicule du suspect.

La BAC retrouve et interpelle le fuyard

Le chauffeur a ensuite enclenché une marche arrière, tentant de renverser le second policier. Il a juste après, percuté la voiture d’un particulier. Les deux policiers ont été blessés tout comme le conducteur de ce véhicule qui passait par là.

Le fuyard a décidé de poursuivre sa fuite à pied, laissant dans sa voiture, une femme et un bébé. Le nourrisson venait d’être victime d’un choc au front. Un équipage de la BAC parviendra finalement a interpellé le suspect une heure plus tard.

Dans le même temps, les quatre blessés ont été évacués à l’hôpital raconte le journal régional.

Arrêté 19 fois au volant, sans permis de conduire

Placé en garde à vue, l’homme âgé de 30 ans n’en était pas à son premier délit. Ce dernier avait déjà été interpellé à 19 reprises pour conduite sans permis de conduire.

Un « multirécidiviste déjà condamné à plusieurs reprises pour les faits de violences sur des policiers, conduite sous l’emprise de stupéfiants, vols, dégradations, violences avec arme » notamment, explique le syndicat de police Alliance à L’Indépendant, ajoutant que l’auteur des faits a « sciemment attenté avec une ferme détermination à la vie de ces agents ». Pour le syndicat Unité SGP-FO, il s’agit d’une « nouvelle tentative d’homicide ».

Une enquête a été ouverte et devra notamment déterminer si l’homme était cette fois encore, au volant sans permis de conduire.