Perpignan : Un évadé de la prison de Fresnes interpellé après 9 mois de cavale sous une fausse identité


Gare SNCF de Perpignan. (Wikimedia)

Le fugitif âgé de 30 ans était recherché depuis son évasion du Centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) au mois de décembre dernier. Il a été arrêté grâce à un contrôle d’identité en gare de Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Ce détenu avait été condamné pour plusieurs braquages et extorsions avec armes, relate Europe 1. Il avait escaladé les hauts murs d’enceinte de la prison, depuis une cour de promenade en plein après-midi. Pour ce faire, il avait utilisé un grappin de fortune confectionné avec des draps noués à un morceau de bois.

Déjà deux évasions à son actif

Des surveillants postés dans les miradors avaient fait feu dans sa direction, en vain. Le trentenaire était pourtant un détenu particulièrement surveillé (DPS) car il s’était déjà évadé d’un commissariat puis d’un tribunal en 2016.

Un contrôle d’identité

Son arrestation s’est déroulée en deux étapes. Tout a débuté jeudi, lors d’un contrôle d’identité opéré à Perpignan. À cette occasion, le trentenaire a communiqué une fausse identité aux fonctionnaires et a pu repartir sans être inquiété, avant d’être identifié comme fugitif.

Des informations détenues par les policiers leur ont permis de déterminer qu’il avait de grandes chances de revenir à la gare ce vendredi. C’est ainsi qu’une brigade anti-criminalité (BAC) locale a mis en place un dispositif d’interpellation. Les fonctionnaires de police ont mis fin à sa cavale de neuf mois.