Poitiers : Muni d’une machette et d’un pistolet factice, il menace les policiers et leur ordonne de le tuer


Le commissariat de Poitiers. (Google view)

Un homme de 28 ans muni d’une machette et d’une arme de poing s’est présenté devant le commissariat de police de Poitiers (Vienne) ce jeudi soir, ordonnant aux policiers de le tuer après les avoir menacés de mort. Ces derniers l’ont maîtrisé et interpellé. Le forcené a finalement été hospitalisé d’office.

Il a fallu du sang froid et beaucoup de prudence aux policiers pour maîtriser cet homme qui était armé. Vers 22h20, il s’est présenté à l’hôtel de police de Poitiers, rue de la Marne, avec une arme de poing et une machette. Tout est ensuite allé très vite.

Deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) l’ont mis en joue et lui ont ordonné de lâcher ses armes. Le suspect aurait alors pris la fuite en hurlant « Venez ! Je vais vous crever ! », puis: « Tuez-moi ! Tuez-moi ! ». Une méthode appelée « suicide by cop ». Les policiers ont réussi à le maîtriser à l’aide d’un chien de la brigade canine et d’un pistolet à impulsion électrique (PIE) qui a dû être utilisé à deux reprises.

Il a été déclaré « pénalement irresponsable »

L’arme de poing du mis en cause était factice. Cet homme de 28 ans serait déjà connu pour un unique délit dans le fichier des forces de l’ordre. Il a été placé en garde à vue avant de faire l’objet d’un examen psychiatrique qui a déterminé que son état de santé mental n’était pas compatible avec cette mesure de privation de libertés. L’homme a finalement été hospitalisé d’office.

Le parquet de Poitiers a indiqué que le suspect avait été « déclaré pénalement irresponsable ». « Il faut noter l’excellente gestion de cette délicate intervention par les forces de police », a souligné la procureure de la République adjointe, Frédérique Olivaux, à La Nouvelle République. « Les agents ont fait preuve d’un très grand professionnalisme ».