Policiers municipaux roués de coups à Lyon : jusqu’à 2 ans de prison pour les trois agresseurs


Illustration. (Wikimedia / Kevin.B)

Des policiers municipaux de la brigade motocycliste de Lyon ont été agressés et blessés par une bande de six individus. Trois suspects interpellés viennent d’être condamnés.

Trois hommes, âgés de 29 et 30 ans, étaient poursuivis pour avoir injurié et violemment frappé deux motards de la police municipale de Lyon. Les faits se sont déroulés dimanche peu après 11 heures, sur les pentes de la Croix-Rousse dans le 1er arrondissement de la ville.

Ce mardi, tous trois ont été reconnus coupables et condamnés en comparution immédiate, relate 20 Minutes. Celui qui a porté le premier coup de poing aux policiers a écopé de 24 mois de prison, dont 12 mois avec sursis probatoire pendant 2 ans. Le deuxième prévenu s’est vu infliger une peine de 18 mois de prison, dont 10 mois avec sursis.

Des actes « guidés par la haine » pour l’avocat des policiers

Le troisième, au casier judiciaire vierge jusqu’ici, a écopé d’un an de prison dont six mois avec sursis probatoire. Les deux qui avaient déjà été condamnés par le passé – le premier était déjà connu pour des faits de violences et de vols – ont été incarcérés à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône à l’issue de l’audience. Ils devront verser solidairement 1 500 euros à chacun des policiers, précise BFMTV.

L’avocat des policiers Me Laurent Bohé a dénoncé à l’issue de l’audience des « actes purement gratuits et uniquement guidés par la haine » des trois agresseurs, évoquant une « peine forte ».


Trois jours d’ITT chacun

Ce dimanche matin, les motards de la police municipale avaient été appelés par des riverains pour faire cesser un tapage. Ivres après une nuit festive, les trois prévenus n’avaient pas apprécié leur intervention et la situation avait dégénéré.

L’un des deux fonctionnaires a reçu un coup de poing alors qu’il se trouvait sur sa moto. Il a chuté du deux-roues et a continué à se faire rouer de coups jusqu’à ce qu’il puisse s’extraire. Il a subi un traumatisme crânien et une fracture du tibia. Son collègue a été blessé plus légèrement à un doigt.

Tous deux se sont vu délivrer 3 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Ce dimanche au palais de justice, nombre de leurs collègues étaient venus les soutenir.