Procédure de destitution : deux chefs d’accusation retenus contre Donald Trump


Donald Trump. (photo Gage Skidmore/Flickr)

Donald Trump pourrait être le troisième président américain a être mis en accusation au Congrès américain.


Deux chefs d’accusation ont été retenus à l’encontre du président américain Donald Trump dans la procédure de destitution qui le vise : abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès.

Des chefs qui pourraient être adoptés en séance plénière la semaine prochaine et qui pourraient faire de Donald Trump le troisième président des États-Unis a être mis en accusation au Congrès américain.

Toutefois, le successeur de Barack Obama ne sera vraisemblablement pas destitué puisque le Sénat qui va être chargé de le juger, est contrôlé par les républicains qui le soutiennent.

« Aujourd’hui, au nom de la Constitution et de notre pays, la commission judiciaire de la Chambre introduit deux articles de mise en accusation contre le président des États-Unis, Donald Trump, pour crimes et délits majeurs », a déclaré le chef démocrate de cette commission, Jerry Nadler.


C’est « une pure folie politique » réagi Donald Trump

Donald Trump a rapidement réagi à cette nouvelle sur Twitter, comme il le fait régulièrement. « Dénigrer un président qui a prouvé par ses résultats, y compris en produisant peut-être la plus forte économie de l’histoire de notre pays, qu’il avait l’une des présidences les plus réussies de l’histoire, et surtout, qui n’a RIEN fait de mal, est une pure folie politique ! », a-t-il écrit.