Pyrénées-Atlantiques : Elle téléphone 700 fois aux gendarmes en 8 mois, et termine en garde à vue.

Illustration. (Shutterstock)

La quinquagénaire doit être jugée ce jeudi pour « appels malveillants et réitérés » et « outrage à personnes dépositaires de l’autorité publique ».


En début de semaine, une habitante de Morlaàs dans les Pyrénées-Atlantiques a été interpellée chez elle par les gendarmes. Une enquête a été ouverte et a permis aux militaires de déterminer qu’elle leur a passé 700 appels. Elle contactait en général le Centre d’opérations et de renseignements de la gendarmerie (CORG), l’équivalent de Police-Secours, et parfois la brigade locale.

Jusqu’à 52 appels en quelques heures

Lors des moments les plus « critiques », la quinquagénaire – qui vit seule et qui aurait des problèmes d’alcool -, a téléphoné jusqu’à 52 fois aux gendarmes en quelques heures. Les faits visés par l’enquête se sont produits entre entre juin 2018 et janvier 2019, relate Sud-Ouest.

Une tentative de médiation vaine

Avant de passer à l’étape supérieure, les gendarmes de Morlaàs lui avaient rendue visite pour tenter de la raisonner. Mais la mise en cause les avait accueillis par une salve d’insultes.

Elle devrait être jugée en comparution immédiate ce jeudi.