Quimper : Un policier et un jeune du quartier de Kermoysan s’affronte dans un combat de boxe en pleine rue


Un policier et un jeune se sont affrontés dans un combat de boxe à Quimper. (capture écran vidéo amateur)

Un policier a décidé d’affronter un jeune du quartier de Kermoysan de Quimper (Finistère) ce mercredi, en pleine rue, dans un combat de boxe « à la loyale ». La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, provoquant de nombreuses réactions. La préfecture a demandé l’ouverture d’une enquête administrative et le fonctionnaire a reçu le soutien d’élus.

Gants de boxe et protège-dents. La vidéo a été filmée ce mercredi vers 18 heures, sur une pelouse, au pied des immeubles de la rue du Poitou de Quimper. Sur ces images, une voiture de police sérigraphiée est visible.

Non loin, on distingue un policier en uniforme, en plein combat de boxe avec un jeune du quartier de Kermoysan, présenté comme l’un des caïds du coin par Le Télégramme. Le rendez-vous a été fixé par ce dernier, un homme d’origine tchétchène qui a grandi dans le quartier.

En face de lui, Kevin R., un policier de Quimper décoré de la médaille de la bravoure pour avoir sauvé à trois reprises des personnes de la noyade, tombées dans l’Odet. Le fonctionnaire est connu pour sa rigueur et sa volonté à ne pas laisser s’installer des trafics de stupéfiants dans ce quartier. Son nom est d’ailleurs régulièrement tagué sur les murs des immeubles précise le quotidien.

Ils ont été licenciés dans le même club de boxe

Kevin a donc accepté ce combat et s’est rendu sur place mercredi. Il ne voulait pas donner l’impression qu’il se « dégonflait », ont expliqué plusieurs policiers interrogés par le journal. Les deux adversaires se connaissaient déjà, ils ont été licenciés dans le même club quimpérois. Il s’agissait davantage d’une « mise de gants » (un entraînement visant à apporter une opposition à un sportif préparant une compétition, ndlr) tempère le quotidien.


Le combat arrêté à la demande du jeune

Le combat a duré environ trois minutes sous le regard de plusieurs autres jeunes du quartier. Le jeune a demandé l’arrêt du combat, le policier a accepté. Les jeunes présents ont ensuite souhaité serrer la main du fonctionnaire, une scène qui n’est pas visible sur la courte vidéo de mauvaise qualité. Kevin venait de remporter son pari : montrer aux jeunes qu’il est un policier de terrain intraitable, regagner leur respect et leur démontrer son engagement vis à vis de son travail.

 

« Je ferai tout pour qu’il ne soit pas trop sanctionné »

Kevin a reçu le soutien d’élus quimpérois. Notamment celui de Georges Philippe Fontaine, l’adjoint aux finances : « Le sport est passé en premier. Ils ont trouvé un langage commun, la boxe (…) Je soutiens ce policier à fond », a-t-il déclaré au Télégramme. Le maire de la ville Ludovic Jolivet a lui aussi apporté son soutien au policier : « Je ferai tout pour qu’il ne soit pas trop sanctionné ».

La préfecture du Finistère a de son côté demandé l’ouverture d’une enquête administrative. « Le préfet du Finistère a immédiatement demandé l’ouverture d’une enquête administrative afin de préciser dans quelles conditions cet événement, dont les images ont été diffusées, s’est produit. En fonction du résultat de cette enquête, des sanctions pourraient être prises », peut-on lire dans un communiqué diffusé ce samedi soir.