Rhône : 3 individus prennent en filature un policier qui vient de quitter le commissariat et l’agressent


Illustration. (IP3 PRESS/MAXPPP)

Un policier du commissariat de Meyzieu a été filé par des inconnus, avant qu’une course-poursuite s’engage. Elle s’est terminée par des violences sur le fonctionnaire. Deux mis en cause ont été condamnés et écroués dans cette affaire.

C’est un dossier peu banal et qui a été jugé mardi dernier, au tribunal correctionnel de Lyon. Il a de quoi inquiéter. Trois inconnus aux motivations obscures ont suivi un fonctionnaire de police de Meyzieu (Rhône) à sa sortie du commissariat, rapporte Le Progrès. D’abord discret, le trio n’a pas hésité à prendre tous les risques pour ensuite intercepter et agresser le policier qui l’avait repéré.

Pour ces faits, Brahim Saoudi, 19 ans, et Tarek Mendjel, 31 ans, ont écopé de 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Ils ont été reconnus coupables de « violences volontaires et menaces sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Tous deux ont été incarcérés dans la foulée, tandis que le troisième complice n’a pas été identifié.

Des intimidations

L’affaire est singulière. Samedi 25 avril, vers 19h30, un policier du commissariat de Meyzieu quitte son service au terme d’une journée de patrouille. Alors qu’il circule en civil et dans sa voiture personnelle pour rejoindre son domicile, il remarque une Peugeot noire qui le suit depuis un moment.

Soudain, le véhicule grille un feu rouge et lui fait une queue de poisson. Trois individus se trouvent à son bord. Les suspects se retrouvent alors devant le fonctionnaire, qui aperçoit un homme au visage dissimulé par une écharpe sur le siège arrière. Au volant, il reconnaît un délinquant du coin, qu’il a déjà interpellé.


Une course-poursuite s’engage

Au rond-point suivant, le policier immobilise son véhicule et leur conseille d’arrêter leur manège, ajoutant qu’il a reconnu Brahim Saoudi dans la voiture. Judicieuse, son action ne dissuade toutefois pas le trio, qui continue de suivre le fonctionnaire jusqu’à la rocade Est.

Comprenant qu’il aurait du mal à se défaire de ses poursuivants, le policier fait une brusque manœuvre pour accéder à une bretelle en se glissant in extremis devant un camion. Contre toute attente, il aperçoit la Peugeot noire qui revient en marche arrière sur la bretelle, prenant ensuite dangereusement la rocade à contresens.

Le policier agressé

Bien décidés à intercepter le fonctionnaire, ils y parviennent finalement non sans avoir pris de gros risques. Une fois la voiture du policier immobilisée, deux occupants descendent et le caillassent tout en l’insultant et en le menaçant.

Ce dernier, qui a gardé son sang-froid tout au long de la poursuite, a filmé les méfaits du trio avec son smartphone. Un témoignage qui montre le comportement agressif de deux des trois occupants. Les investigations consécutives à son dépôt de plainte ont montré que le fonctionnaire avait été suivi de Meyzieu, sur cinq kilomètres.

8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt

Dès le lendemain des faits, deux des trois malfaiteurs ont été interpellés et placés en garde à vue. Le troisième suspect n’a pas été identifié. Interrogé, le conducteur a affirmé qu’il s’agissait d’une altercation avec un « chauffard » et qu’il n’imaginait pas avoir affaire à un policier.

Il a aussi déclaré ne pas avoir entendu son passager, à cause de la musique trop forte dans l’habitacle, qui a avoué lui avoir dit : « Suis-le, on va voir où il habite », relate le quotidien régional. Le tribunal n’a vraisemblablement pas été convaincu par cette version, et a condamné Brahim Saoudi et Tarek Mendjel à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Ils ont donc été incarcérés à l’issue de l’audience.