Rhône : Un policier dans un état critique après avoir été percuté «volontairement» par un fourgon près de Lyon


Illustration © Actu17

Un policier a été percuté « volontairement » par un fourgon dans la nuit de vendredi à samedi à Bron, près de Lyon (Rhône), il est dans un état critique et ses jours sont en danger.

Âgé de 45 ans, un gardien de la paix se trouvait ce samedi matin dans un état grave et ses jours étaient en danger. Plusieurs syndicats de police ont annoncé en fin de matinée que la victime était décédée, une information qui avait été alors confirmée par plusieurs sources policières.

Le parquet de Lyon a toutefois indiqué de son côté, à la mi-journée, que le policier était « dans le coma ». Son pronostic vital est toujours engagé.

Dans un second communiqué peu après 16 heures, le parquet a annoncé que le gardien de la paix avait été opéré mais qu’il était toujours dans un état critique mais stable. Les médecins ne peuvent « actuellement se prononcer », est-il mentionné.

Le fonctionnaire affecté au groupe d’appui opérationnel (GAO) de la sûreté départementale du Rhône a été violemment renversé par un fourgon au cours d’une opération à Bron, vers 2 heures du matin, de sources concordantes.


« Un policier a été volontairement percuté par le conducteur » affirme Christophe Castaner

Un acte volontaire du conducteur selon le ministre de l’Intérieur : « Alors qu’il tentait d’appréhender un véhicule suspect dans le cadre d’une enquête pour vol de fret et vols à main armée, un policier a été volontairement percuté par le conducteur. Il est actuellement entre la vie et la mort, et son état hélas, ne nous laisse que peu d’espoir », a expliqué Christophe Castaner à l’ouverture de « la conférence citoyenne » ce samedi matin.

Une opération de police visant plusieurs suspects

Selon nos informations, les faits se sont produits au cours d’une opération de police du groupe d’appui opérationnel (GAO) de la sûreté départementale la nuit dernière, visant à surveiller puis interpeller plusieurs individus à bord de deux véhicules, un fourgon et une voiture, ces derniers étant soupçonnés de nombreux vols en bande organisée, notamment de fret.

Au moment du drame, les suspects, qui était sous surveillance depuis plusieurs mois, venaient de commettre un vol dans un camion stationné sur une aire de repos sur l’autoroute A43, entre les sorties 6 et 7 à L’Isle-d’Abeau, et allaient être interpellés.

C’est à ce moment-là que le gardien de la paix âgé de 45 ans qui participait à l’interpellation des mis en cause, a été violemment percuté, « volontairement », par le conducteur du fourgon qui a pris la fuite. La victime a été projetée à plusieurs mètres, puis conduite dans un état critique à l’hôpital Édouard Herriot à Lyon, avant d’être transférée au service neurologique de l’hôpital Bron.

L’un des suspects interpellé par la BAC

Le véhicule a été retrouvé peu après à Villeurbanne, vide de tout occupant. A 03h20, les policiers de la BAC ont eux interpellé le conducteur du second véhicule, une Renault Megane, qui avait pris une autre direction. Le mis en cause qui déclare être âgé de 19 ans a été placé en garde à vue.

Le parquet a ouvert une enquête qui a été confiée à la Direction interrégionale de la Police judiciaire (DIPJ) de Lyon.