Rhône : Une bombe artisanale découverte sur un détenu qui entrait dans la prison de Villefranche-sur-Saône


Maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône dans le Rhône. (Wikimedia)

La surprenante découverte a été faite lors de la fouille d’un détenu nouvellement entrant dans la prison.

Alors que l’interdiction des fouilles systématiques fait régulièrement débat au sein des prisons françaises, les surveillants de la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône ont eu du flair lorsqu’ils ont procédé à la fouille d’un nouvel entrant, jeudi dernier.

Les fonctionnaires ont eu la désagréable surprise de découvrir que le détenu, qui venait d’être conduit dans l’enceinte pénitentiaire par une escorte policière, était porteur d’une bombe artisanale.

En parfait état de fonctionnement

Le syndicat UFAP-Unsa Justice a dénoncé une nouvelle fois « l’article 57 » de la loi pénitentiaire qui « interdit les fouilles systématiques des détenus ». Dans un communiqué, il a souligné « le professionnalisme des personnels malgré la charge de travail des agents pénitentiaires cette nuit-là » avec « huit entrées et cinq retours d’extractions ».

L’engin explosif était « en parfait état de fonctionnement » selon cette même source. Sans cette fouille, « geste professionnel essentiel, nul ne sait où cette bombe aurait fini, et quel sinistre dessein elle aurait servi », relève le syndicat de surveillants pénitentiaires.