Rillieux-la-Pape : Les policiers attaqués dans un guet-apens, un fonctionnaire blessé


Une dizaine d'individus ont attaqués les policiers. (photo FO Ville de Lyon/DR)

Les policiers municipaux sont tombés dans un guet-apens dans la nuit de samedi à dimanche à Rillieux-la-Pape, dans la métropole de Lyon (Rhône). Un fonctionnaire a été blessé et s’est vu attribuer 5 jours d’ITT.

Un faux appel à la police et une violente agression. Il était 01h30 lorsque les policiers municipaux de Rillieux-la-Pape ont été sollicités pour des dégradations qui étaient en cours sur un véhicule, dans le quartier des Alagniers, rue Michelet. Un équipage s’est rendu sur place raconte Le Progrès.

Dès leur arrivée, ils ont compris qu’il n’en était rien et ont été attaqués. Un véhicule a été placé en travers de la route et les fonctionnaires ont essuyé des jets de pierres. L’un des projectiles a brisé la vitre du véhicule de police et a blessé un policier au niveau d’un genou. Ce dernier s’est vu attribuer 5 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) à l’hôpital. Des renforts ont ensuite été appelés pour sécuriser le quartier. Il n’y aurait pas eu d’interpellation.

Une vidéo amateur montrant cette attaque a été diffusée sur les réseaux sociaux. On aperçoit une dizaine d’agresseurs qui viennent au contact des forces de l’ordre pour s’en prendre violemment à elles.

Quelques heures plus tôt, vers 18h30, deux équipages, l’un de la police nationale, le second de la police municipale, ont été visés par des jets de projectiles au niveau de l’avenue du Général-Leclerc. Les deux véhicules ont été dégradés.

Par ailleurs, les noms de plusieurs policiers ont été tagués sur des murs, au cours de la nuit, sur cette même commune selon BFMTV.

Trois condamnations après une opération antidrogue mardi

Une opération de police anti-stupéfiants s’est déroulé ce mardi à Rillieux-la-Pape. « Les forces de l’ordre ont procédé à la saisie de grandes quantités de stupéfiants et d’argent liquide ainsi qu’à l’interpellation de 6 délinquants, dont certains étaient mineurs », explique le maire LR de la ville, Alexandre Vincendet.

« L’un a reçu une peine de 24 mois dont 12 mois fermes, un autre a été condamné à 12 mois dont 6 mois fermes, un dernier a écopé de 10 mois dont 5 avec sursis. Enfin, un mineur a été placé sous contrôle judiciaire », précise-t-il.