Riom : Un train de marchandises attaqué à la tronçonneuse, trois hommes en fuite


Un train de fret. (Illustration/photo Natan Rubio/shutterstock)

Un train de fret a été attaqué à proximité de la gare de Riom (Puy-de-Dôme) ce mardi matin. Les auteurs auraient saboté les signaux de circulation puis le circuit de freinage du train, avant d’utiliser une tronçonneuse pour ouvrir la porte d’un wagon. Durant leurs investigations, les policiers ont découvert une centaine de pieds de cannabis dans un camp de gens du voyage.

Une scène digne du Far west, en plein jour. Un train de fret qui arrivait à la gare de Riom vers 11 heures mardi, a été contraint de s’arrêter. Des individus ont surgi et se sont emparés d’un maigre butin, après avoir découpé les portes d’un wagon à la tronçonneuse selon nos informations, confirmant celles de La Montagne.

Les auteurs avaient vraisemblablement tout bien préparé, mais s’attendaient certainement à mettre la main sur un butin un peu plus lucratif. Ce train de fret se trouvait à quelques centaines de mètres de la gare lorsque le conducteur a aperçu des signaux de circulation lui ordonnant de ralentir. Trois individus seraient alors montés sur le train avant de débrancher des câbles du circuit de freinage, ce qui a entraîné son arrêt automatique.

Ils ont alors utilisé une tronçonneuse pour sectionner les plombs scellant les portes d’un wagon décrit une source proche de cette enquête. A l’intérieur, les malfaiteurs ont mis la main sur… des sapins, du petit mobilier et des cartons contenant des décorations de Noël.

95 pieds de cannabis saisis

A l’arrivée des policiers, les voleurs avaient disparu. Des constatations ont été réalisées sur place et une enquête a été confiée aux policiers de la sûreté urbaine du commissariat de Riom. Les premières investigations ont orienté les forces de l’ordre vers un camp de gens du voyage située non loin du lien des faits, rue de Planchepaleuil. Les auteurs auraient pris la fuite dans cette direction.

Une opération de police a été menée ce mercredi en début d’après-midi. Une quarantaine de policiers ont investi le camp de gens du voyage et des perquisitions ont eu lieu. Aucun objet dérobé dans le wagon du train de marchandises n’a été saisi précise cette même source. Mais les policiers ont toutefois découvert pas moins de 95 pieds de cannabis qui ont été arrachés et saisis.

Un suspect de 50 ans a été interpellé et entendu par les enquêteurs. Il est accusé d’être le propriétaire d’une dizaine de pieds. Il sera jugé dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) le 11 février prochain. Les investigations se poursuivent afin d’identifier les auteurs de ce qu’on pourrait qualifier d’une attaque de diligence.