Royaume-Uni : Une employée du rail meurt après avoir reçu un crachat d’un usager se disant atteint du Covid-19


Belly Mujinga, une employée du rail britannique, est décédée du Covid-19 le 5 avril, après avoir reçu un crachat d'un usager se disant atteint du coronavirus. (Belly Mujinga)

Deux employées des chemins de fer britanniques ont été agressées par un usager durant leur service à la gare Victoria, à Londres. L’homme affirmait être atteint du Covid-19 et a craché sur elles. L’une des deux employées est morte atteinte du coronavirus.

Belly Mujinga, 47 ans, travaillait à la billetterie de la gare de Victoria, à Londres (Royaume-Uni), lorsqu’elle a été agressée par un usager, le 22 mars dernier. Elle se trouvait avec une collègue sur son lieu de travail. « Elles étaient dans le hall à côté du guichet, quand elles ont été agressées par un usager qui leur a craché dessus », indique le syndicat TSSA dans un communiqué. « L’homme a toussé et leur a dit qu’il avait le coronavirus ».

Les deux employées ont ressenti les symptômes du Covid-19 quelques jours après l’agression. Le médecin de la quadragénaire lui a prescrit un arrêt maladie vers le 25 mars, notant qu’elle souffrait de problèmes respiratoires. Son état de santé s’est rapidement dégradé et une ambulance est venue la chercher pour l’emmener à l’hôpital Barnet le 2 avril, où elle a été placée sous respirateur.

Elle meurt 14 jours après son agression

Belly Mujinga est décédée du Covid-19 le 5 avril, soit 14 jours après son agression en gare de Victoria. Son mari et sa fille de 11 ans n’ont pas eu la possibilité de la revoir après son départ en ambulance, trois jours plus tôt. Seulement dix personnes ont pu assister à ses obsèques. Originaire de République démocratique du Congo, elle était arrivée en Grande-Bretagne en 2000.

Le syndicat a signalé l’incident à l’inspection des chemins de fer pour qu’une enquête soit diligentée, ajoutant qu’« il y a de sérieuses questions sur sa mort » et qu’elle «n’était pas inévitable ». « Le 12 mai, nous avons appris que la police britannique des transports enquêtait également sur l’incident », indique le communiqué. Une collecte a été organisée pour soutenir la famille de Belly Mujinga.


De son côté, l’entreprise qui employait la victime, Southern Railway, a assuré prendre l’affaire « très au sérieux », précisant avoir ouvert une enquête interne. Le secrétaire général du syndicat TSSA, Manuel Cortes, a demandé à ce que les familles de tous les travailleurs qui sont morts du Covid-19 pour maintenir les services vitaux du pays, reçoivent une indemnisation du gouvernement, comme c’est déjà le cas pour les personnels de santé.

Le Royaume-Uni déplorerait plus de 40 000 décès liés au nouveau coronavirus selon les chiffres du bureau national des statistiques (ONS). De son côté, le ministère de la Santé britannique fait état de 32 065 morts testés positifs au Covid-19 recensés dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Les mesures de confinement ont été prolongées jusqu’au 1er juin prochain.