Saint-Brieuc : Il tente de poignarder l’un des policiers venus l’interpeller et écope d’une peine de prison


Illustration. (Adobe Stock)

Un Soudanais en situation irrégulière sur le territoire français était ivre et armé d’un couteau lorsqu’il a attaqué plusieurs personnes, dont l’un des policiers venus l’interpeller. Il a été condamné à 9 mois de prison dont 5 avec sursis.

Les faits remontent à mercredi soir à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Vers 22h30 alors qu’une soirée se déroulait dans un appartement rue du Vau-Louis, un homme s’en est pris à une jeune femme mineur. La victime a décidé de quitter les lieux, suivi par ce même individu raconte Ouest-France. Les deux amis de cet homme agressif ont décidé de le suivre, inquiets par ce qu’il pourrait se passer.

Dans la rue, le suspect a exhibé un couteau de cuisine devant ses deux amis et un troisième homme et a alors tenté d’en porter des coups. Les trois hommes ont essayé de le désarmer sans y parvenir, alors que l’un d’entre eux s’est saisi d’un panneau de signalisation pour se protéger.

Les policiers tentent de le neutraliser avec leur taser

Alertés, les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) sont arrivés sur place. L’agresseur a refusé de lâcher son couteau et s’est avancé vers les forces de l’ordre. Les fonctionnaires ont répliqué avec leur pistolet à impulsion électrique (taser), tentant de le maîtriser. Mais l’homme qui était ivre s’est immédiatement relevé.

« Dans sa fuite, il tente de porter un coup de couteau au policier qui le poursuit », a expliqué l’avocat des trois policiers, Me Eric Tabard, cité par le quotidien régional. Les fonctionnaires sont ensuite parvenus à le faire chuter au sol et à le neutraliser tant bien que mal, pour l’interpeller.


2 grammes d’alcool dans le sang et sous l’emprise de cannabis

L’examen à l’hôpital après son interpellation à montrer que l’agresseur avait 2 grammes d’alcool par litre de sang et était également sous l’emprise de cannabis. Ce dernier qui est de nationalité soudanaise et qui vit depuis 2 ans à Saint-Brieuc, était d’ailleurs en situation irrégulière sur le territoire français.

« N’importe qui aurait pu prendre un coup de couteau »

L’agresseur a été jugé en comparution immédiate ce vendredi par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc.

Lors de l’audience, le prévenu a indiqué ne se souvenir de rien mis à part avoir consommé « une bouteille et demi de whisky ». « N’importe qui aurait pu prendre un coup de couteau. On a franchi un cap dans l’agression contre les forces de l’ordre », a déclaré l’avocat des policiers cité par Le Télégramme. « Il était totalement incontrôlable », a expliqué pour sa part, la procureure.

Le tribunal a décidé de suivre les réquisitions du parquet, l’homme a écopé d’une peine de 9 mois de prison dont 5 avec sursis et a été écroué. Par ailleurs, il devra verser la somme de 500 euros à chacun des trois policiers.