Saint-Denis : 3 dealers trahis par l’odeur des 95 kg de cannabis entreposés dans un appartement


De l'herbe de cannabis placée sous scellé judiciaire. (IP3 PRESS/MAXPPP)

Gêné par la forte odeur de cannabis qui imprégnait les parties communes d’un immeuble, un habitant a alerté les policiers et leur a permis d’effectuer une belle prise.

Un renseignement anonyme recueilli en fin de semaine a mis les policiers sur la piste d’un trafic de drogue, qui s’opérait dans un appartement situé dans la rue Auguste-Poullain à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), rapporte Le Parisien. Un habitant se plaignait d’une odeur de cannabis persistante. L’information s’est révélée exacte.

Une opération a été élaborée à la suite de ce « tuyau » et l’intervention a eu lieu vendredi. Dans l’appartement ciblé, les policiers de la brigade territoriale de contact (BTC), assistés d’une unité canine, ont interpellé trois individus âgés de 19 à 23 ans, originaires du Val-de-Marne. Ils ont saisi 52 kg d’herbe et 43 kg de résine de cannabis.

Interpellés en flagrant délit

Les trois hommes étaient en train de découper et de conditionner de la résine de cannabis pour la revente au détail. Ils ont été placés en garde à vue et s’y trouvaient toujours ce dimanche. Cette mesure pourrait être prolongée.

Le secteur d’intervention n’était pas inconnu des policiers. Le logement se trouvait à proximité immédiate de la cité Dourdin, haut lieu du trafic de drogue à Saint-Denis. À tel point qu’en 2017, le bailleur Logirep avait été contraint de faire condamner un parking souterrain devenu le territoire des dealers.


Par ailleurs, une quinzaine d’interpellations avaient été opérées par les policiers locaux au terme d’un an d’enquête, au début de l’année 2019. Les fonctionnaires avaient saisi 33 kg de cannabis. Le trafic avait alors été déstabilisé temporairement.