Saint-Étienne : Un homme tire sur les policiers en pleine rue, il est neutralisé par balles


Illustration. (Obatala-photography/shutterstock)

Un jeune homme de 19 ans a ouvert le feu sur les forces de l’ordre ce samedi après-midi dans le centre-ville de Saint-Étienne (Loire), avant d’être neutralisé par balles. Il est grièvement blessé et hospitalisé. Un second suspect a également été interpellé. Les deux complices sont soupçonnés de s’être fait passer pour des policiers pour extorquer leurs victimes.

Fusillade en pleine rue à Saint-Étienne ce samedi après-midi. Un homme a fait feu sur les policiers au centre-ville. Il a ensuite été touché par les tirs des forces de l’ordre et se trouve à l’hôpital dans un état grave selon Le Progrès.

L’affaire a débuté lorsque « la police a reçu vers 14h30, un signalement de deux individus se faisant passer pour des policiers sur Saint-Chamond », pour extorquer des passants, a expliqué le procureur de la République adjoint de Saint-Étienne, André Merle. Les deux suspects âgés de 19 ans étaient muni d’une arme à feu et s’en sont également pris à des personnes à proximité du centre commercial Steel, à l’entrée de Saint-Étienne. Ils arrêtaient les passants et leur faisaient des palpations indique France Bleu. Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont repéré le duo dans une Mercedes noire et l’ont poursuivi jusqu’au niveau de la rue de la Montat.

Les deux suspects sont sortis de leur voiture et l’un a ouvert le feu sur les fonctionnaires. « Entre cinq et huit tirs », détaille le procureur adjoint. Le tireur a pris la fuite à pied et son complice s’est enfui à bord de la Mercedes. Des renforts ont été demandés pour coincer rapidement les deux hommes.

Réfugié dans la cour d’un immeuble

Le tireur a été localisé peu après dans le quartier Chavanelle, où il s’était caché dans la cour d’un immeuble situé place Antonin-Moine selon France Bleu. De nouveaux coups de feu ont été échangés et le mis en cause a été interpellé. Grièvement blessé par balles, ce dernier a été conduit à l’hôpital. Aucun policier n’a été blessé.

Le second suspect a été interpellé au volant de la Mercedes, à hauteur du cours Gustave-Nadaud. Il a été placé en garde à vue. Une enquête pour usurpation de fonctions et tentative d’homicide sur les policiers a été ouverte et confiée à la police judiciaire. L’inspection générale de la police nationale (IGPN) est également chargée d’une enquête visant à éclaicir les circonstances précises de l’usage des armes de la part forces de l’ordre, une procédure habituelle dans ce genre de circonstances.

Ces coups de feu et cette intervention de police ont provoqué des mouvements de panique. Les militaires de l’opération Sentinelle ont d’ailleurs été appelés en renfort au moment des faits.

Le maire salue « l’action courageuse des policiers »

« Grâce à leur réactivité, leur professionnalisme et leur sang froid, les policiers ont réussi à mettre hors d’état de nuire ces personnes en très peu de temps », réagit le maire LR de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, sur Facebook. « Les deux individus ont été arrêtés ; l’un blessé par balle (…) Je tiens à saluer l’action courageuse des policiers, soutenus par les militaires Sentinelles ainsi que les policiers municipaux de notre ville ».