Saint-Étienne : Un policier municipal agressé et menacé, l’auteur en fuite


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Un policier municipal de Saint-Étienne (Loire) a été agressé par un individu qui a pris la fuite, ce vendredi matin. La victime aurait été insultée de « sale flic » et menacée.

L’agression s’est produite vers 07h30 alors que ce policier municipal était en civil. Le fonctionnaire se rendait à son travail et cherchait une place sur le parking du Clapier explique France Bleu. C’est à ce moment-là qu’un individu est arrivé et lui a demandé des cigarettes.

Cet homme s’en est ensuite pris violemment au policier. Il lui a griffé le visage et l’aurait traité de « sale flic » selon son récit. La victime est connue dans le quartier, étant policier municipal depuis 23 ans. Ce dernier est remonté dans sa voiture et a prévenu ses collègues. La scène a été filmée par les vidéosurveillances et une enquête a été ouverte. Le fonctionnaire a déposé plainte.

Le maire réclame « des peines sévères et réellement exécutées »

Le maire LR de Saint-Étienne Gaël Perdriau a réagi à cette agression dans un communiqué. Il condamne les faits « avec la plus grande fermeté », qu’il qualifie d’« inadmissibles ». « Outre des coups reçus, le policier municipal a subi de nombreuses menaces », écrit l’édile. « Il s’agit d’actes graves et intolérables. La ville de Saint-Étienne, comme elle le fait régulièrement, sera juridiquement au côté de son agent pour le soutenir dans ses démarches ».

« Nous avons immédiatement mis les moyens de la ville de Saint-Étienne au service de la police nationale pour que l’agresseur soit activement recherché et retrouvé », ajoute-t-il. « Il conviendra ensuite au niveau de la Justice que la plus grande sévérité soit enfin appliquée, car un sentiment d’impunité tend à se développer chaque jour davantage, et fragilise la cohésion même de notre vie en société, de notre République en sapant ses fondements. Il est temps que soient prises des mesures véritablement dissuasives avec des peines sévères et réellement exécutées ».