Saint-Herblain : Une femme retrouvée morte, enroulée dans une couverture sur son balcon


Illustration Actu17 ©

Le corps sans vie d’une femme âgée de 56 ans a été retrouvé enroulé dans une couverture, sur le balcon de son appartement situé à Saint-Herblain, près de Nantes (Loire-Atlantique). Son compagnon a été présenté à un juge avant d’être remis en liberté. Il a finalement été mis en examen ce mardi.

Le proche d’une femme de 56 ans était inquiet de ne plus avoir de ses nouvelles depuis quatre mois, malgré des dizaines d’appels téléphoniques raconte Ouest-France.

A chaque fois au bout du fil, le compagnon de la quinquagénaire se montrait rassurant mais « changeait souvent de version pour expliquer son absence », selon une source proche de l’enquête citée par le quotidien.

La police découvre le corps de la défunte dans le logement

Alertés de cette situation dans la nuit de samedi à dimanche, les policiers se sont présentés peu après minuit au domicile de cette femme, allée Pablo-Picasso à Saint-Herblain.

Un homme âgé de 49 ans qui était ivre, leur a ouvert. Sa compagne était introuvable et les fonctionnaires ont rapidement senti une odeur inquiétante dans le logement. Ils ont ensuite trouvé le corps de la quinquagénaire sur le balcon. Cette dernière était enroulée dans une couverture, sous une table.


Son décès pourrait remonter à plusieurs semaines voire à plusieurs mois. En outre, aucune trace de sang n’a été constatée dans l’habitation lors des premières recherches selon une source policière.

Une autopsie a été pratiquée

Le compagnon de la victime a été interpellé et placé en garde à vue pour recel de cadavre précise cette même source.

Une autopsie a été réalisée afin d’en savoir plus sur les causes et la date de la mort de cette femme. Pour l’heure, le parquet n’a pas souhaité communiquer les résultats de cet examen. Des analyses supplémentaires sont en cours.

Mis en examen pour meurtre

Le suspect de 49 ans a été déféré et présenté à un juge d’instruction ce lundi. L’homme a été remis en liberté le soir même précise Ouest-France, sans que l’on sache s’il fait l’objet de poursuites. Par ailleurs, ce dernier est déjà connu des services de police pour des faits de violences.

« Le juge d’instruction a délivré ce [mardi] matin un mandat d’amener et l’intéressé a été interpellé. Il a été mis en examen pour meurtre », a indiqué Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes. L’homme pourrait être placé dans la soirée en détention provisoire.

Les investigations de la brigade criminelle de la sûreté départementale devront permettre de comprendre ce qui est exactement arrivé à la défunte.