Saint-Nazaire : Un mineur entre dans le commissariat et braque un policier avec un pistolet


Le commissariat de Saint-Nazaire. (Google view)

Un adolescent a pénétré dans le commissariat de Saint-Nazaire ce jeudi soir, puis a menacé un policier à l’accueil. Des fonctionnaires de la brigade anticriminalité (BAC) sont rapidement intervenus. L’arme était en fait un pistolet à billes. Le mineur a été placé en garde à vue.

Grosse frayeur au commissariat de Saint-Nazaire situé avenue du Général-de-Gaulle ce jeudi soir. Un adolescent a sonné à l’interphone peu après 21 heures. Le policier adjoint qui se trouvait à l’accueil lui a ouvert. Une fois à l’intérieur, le mineur a sorti une arme de son pantalon qu’il a pointée sur le policier, en ne disant pas le moindre mot selon une source proche de l’enquête.

L’agent s’est rapidement réfugié dans un bureau, pour se mettre hors de portée de l’agresseur. Trois policiers de la BAC qui se trouvaient dans le commissariat sont intervenus et ont ordonné à l’adolescent de lâcher son arme, ce qu’il a fini par faire. « Son arme était en fait un pistolet à billes qui pouvait être pris pour une véritable arme à feu », souligne cette même source.

« Il aurait tout simplement pu être abattu »

L’adolescent qui n’avait aucun document d’identité, a été placé en garde à vue. « Il a déclaré avoir 15 ans et être de nationalité comorienne », mais des vérifications devaient être effectuées ce vendredi. « Il aurait tout simplement pu être abattu, étant donné qu’il représentait une grave menace sur le moment et qu’il n’était pas possible de déterminer qu’il s’agissait d’un pistolet de ce type », rappelle cette même source.

A-t-il voulu protester contre un contrôle dont il aurait fait l’objet un peu plus tôt comme évoqué par une source policière ? A-t-il tenté de commettre un « suicide by cops », en espérant mourir lors de la riposte des forces de l’ordre ? Ses motivations restent à déterminer. L’enquête a été confiée à la sûreté urbaine du commissariat.