Sartrouville : Les policiers encerclés et visés par des tirs de mortiers en mettant fin à des rodéos sauvages


Illustration Actu17 ©

Les policiers ont une fois de plus été confrontés à des violences dans le département des Yvelines, dans la nuit de vendredi à samedi, notamment à Sartrouville. Deux hommes ont pu être interpellés.


La nuit a été chargée pour les policiers des Yvelines. Déjà vers 20h30 à Trappes, un homme de 18 ans a été interpellé. Il faisait partie d’un groupe qui faisait du rodéo sauvage à motocross. Il a été placé en garde à vue et son deux-roues a été récupéré par les forces de l’ordre.

Peu après, à Sartrouville vers 20h45, dans le quartier des Indes, les policiers sont intervenus pour des rodéos sauvages de motocross. La situation est rapidement devenue dangereuse. Leur voiture est tombée en panne et une vingtaine d’individus sont venus à leur contact, donnant des coups de pied dans le véhicule à l’arrêt.

Des renforts de la Brigade anticriminalité (BAC) ont permis aux fonctionnaires de se dégager, alors que les agresseurs faisaient usage de mortiers d’artifice.

Une policière légèrement blessée, un suspect en garde à vue

Les policiers ont tiré à six reprises avec leur lanceur de balles de défense (LBD 40) pour riposter, et ont utilisé sept grenades de désencerclement ainsi que deux grenades lacrymogènes contre les assaillants.


Les deux véhicules de police ont été endommagés et une adjointe de sécurité (ADS) a été légèrement blessée. Une heure plus tard, l’un des agresseurs présumés qui est âgé de 35 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

Les forces de l’ordre ont aussi été ciblées par des tirs de mortiers à Saint-Cyr-l’École, vers 22h30 et n’ont pu arrêter les auteurs de cette agression.

Pompiers à policiers caillassés à Conflans-Sainte-Honorine

Vers minuit, des conteneurs poubelles ont été incendiés à Conflans-Sainte-Honorine, dans la rue des côtes de Vannes. Lors de leur intervention, les sapeurs-pompiers qui étaient escortés par les policiers, ont été caillassés. Les agresseurs s’étaient postés sur les toits des bâtiments.

Plus tard dans la nuit, les policiers ont été attaqués sur la commune de Maurepas. Il était environ 00h45 lorsqu’une quinzaine d’individus s’en sont violemment pris à la voiture des policiers de la BAC, en tirant de nombreux mortiers d’artifice. Ces derniers se sont défendus avec leur LBD et par l’intermédiaire de grenades lacrymogènes.

Situation similaire à La Verrière peu après 2 heures du matin. Une patrouille de police a été prise pour cible par des tirs de mortiers. Les fonctionnaires ont fait usage de leur LBD à trois reprises et ont tiré six grenades lacrymogènes.