Savoie : Accusé d’avoir frappé sa compagne et lui avoir fracturé une jambe, un homme écroué


Illustration. (Adobe Stock)

L’homme aurait fracturer une jambe de sa compagne et cette dernière qui souffre par ailleurs d’une grave maladie s’est vu attribuer deux mois d’Incapacité totale de travail (ITT).

Les policiers du commissariat d’Albertville (Savoie) ont vu une femme se présenter à eux ce samedi raconte Le Dauphiné. Cette dernière leur a expliqué que son compagnon s’en était violemment pris à elle et qu’elle avait été conduite à l’hôpital pour une fracture du péroné.

La victime, atteinte d’un cancer du foie et dans l’attente d’une greffe, présentait également des hématomes sur tout le corps. Deux mois d’ITT lui ont été prescrits. Au cours de son audition, la plaignante a expliqué que le jour où elle avait été frappée, son compagnon lui avait initialement reproché d’être rentrée tard.

Le fils du couple de 12 ans raconte des violences régulières

Les enquêteurs ont auditionné le fils du couple âgé de 12 ans qui a raconté que sa mère était régulièrement victime de violences de la part de son père. Ce dernier qui est un ressortissant polonais, a été interpellé et placé en garde à vue. L’homme a d’abord nié les faits avant d’admettre qu’il aurait juste attrapé sa compagne par la cheville.

Le mis en cause a été déféré et présenté au parquet. Il est poursuivi pour violence aggravée par deux circonstances, le fait qu’il est le compagnon de la victime et le fait qu’elle est en état de vulnérabilité.


Placé en détention provisoire

L’homme devait être jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel d’Albertville mais son jugement n’a pu avoir lieu à cause de la grève des avocats. Le procès a été renvoyé au 9 mars et le prévenu a été placé en détention provisoire en l’attente, conformément à la demande du parquet.