Savoie : Un hélicoptère s’est écrasé avec six personnes à bord, cinq morts


Un hélicoptère de la SAF, le 25 février 2017. (Illustration/Roberto Chiartano/shutterstock)

Un hélicoptère de la SAF s’est écrasé à 1800 mètres d’altitude pour des raisons encore inconnues, près de Bonvillard en Savoie, ce mardi soir vers 19 heures.


00h20. La police nationale rend hommage aux deux policiers tués dans cet accident. « Le capitaine Amaury L.  et le brigadier Stéphane L. de la CRS Alpes ont trouvé la mort en Savoie dans un accident d’hélicoptère lors d’une mission d’entraînement au secours en montagne », peut-on lire. « Nous pensons aux familles. Tout notre soutien aux montagnards des CRS ». En outre, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu’il se rendrait sur place demain.


23h40. Le préfet de Savoie Pascal Bolot précise que les cinq personnes décédées ont été retrouvées dans l’hélicoptère. Le pilote, qui est parvenu à s’éjecter, est en train d’être évacué à l’hôpital en état d’urgence absolue, dans des conditions difficiles. La zone où le crash s’est produit est difficile d’accès, avec 700 mètres de dénivelé.

23h35. Cinq des six occupants ont été tués annonce le président de la République, Emmanuel Macron. « Pour sauver des vies, ils prennent tous les risques. Ce soir en Savoie, 3 membres du Secours aérien français et 2 CRS Alpes ont succombé à un crash d’hélicoptère. Une personne, blessée, se bat pour vivre. Soutien de la Nation aux familles, amis et collègues de ces héros français ».

21h40. Un hélicoptère s’est écrasé avec six personnes à bord vers 19 heures ce mardi soir en Savoie annonce la préfecture. L’accident a eu lieu à 1800 mètres d’altitude dans le secteur de Bonvillard.

Les occupants de l’hélicoptère quatre membres du SAF (Service aérien français) – un pilote, un instructeur pilote, un treuilliste et un instructeur treuilliste – ainsi que deux policiers de la CRS Alpes, précise-t-on.

Un important dispositif de secours a été déployé. Trois hélicoptères participent aux recherches qui sont compliquées par le brouillard. Une première équipe de secours avec un médecin est arrivée sur place vers 20h20 indique la préfecture dans un communiqué.

Les circonstances du drame restent encore à déterminer. C’est le pilote qui a donné l’alerte vers 19h10 après qu’il soit « parvenu à s’éjecter », précise la préfecture. A ce stade, aucun bilan humain n’a été donné. Le plan SATER (sauvetage aéro-terrestre) a été déclenché.