Seine-et-Marne : 800 kg de cannabis saisis et 6 hommes interpellés par la PJ et la BRI de Versailles

Les policiers de la PJ et de la BRI de Versailles ont mis la main sur 800 kg de cannabis ce samedi.

Les policiers de la DRPJ et la BRI de Versailles ont saisi 800 kilos de cannabis ce samedi et ont interpellé six individus qui ont été placés en garde à vue, après de longues semaines d’enquête. La drogue arrivait d’Espagne.

INFO ACTU17. C’est une très belle prise pour les policiers. Les enquêteurs de l’antenne de la PJ de Meaux et leurs collègues de la BRI ont interpellé ce samedi matin six trafiquants de drogue et saisi pas moins de 800 kg de résine et d’herbe de cannabis, dans un entrepôt de Serris (Seine-et-Marne).

Cette marchandise d’une valeur de 1,2 million d’euros à l’achat vaut le double à la revente. Les forces de l’ordre ont été mises sur la piste de cette équipe d’importateurs il y a plusieurs semaines. La drogue venait d’arriver d’Espagne par camion. Quatre suspects ont été surpris par les fonctionnaire de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) dans ce lieu de stockage et deux autres à leur domicile du secteur.

Le marché du cannabis en France représente environ deux milliards d’euros et la moitié des importations arrivent en Ile-de-France, qui est aussi une plaque tournante qui alimente certaines villes de province. C’est un secteur de l’économie souterraine qui emploierait environ 200 000 personnes, qui fournissent cette drogue à 1,5 million de consommateurs réguliers. La cannabis vient du Maroc. Les cultivateurs y sont installés dans des fermes du Rif et sont intouchables pour la police française. Le kilo y est vendu entre 1000 et 1500 euros selon sa qualité avant d’être négocié aux alentours de 3000 euros en région parisienne.

100 tonnes de cannabis saisis en 2020

La quantité de cannabis importée en France serait de plus de 700 tonnes par an. Pour ce qu’on en sait, car cette estimation est fondée sur les chiffres des saisies : 76 tonnes en 2018 et 100 tonnes en 2019. En 2020, les enquêteurs de la police judiciaire et les douaniers ont saisi 100 tonnes de cannabis. « Ce qui représenterait environ 10% de ce qui passe sans encombre », explique un commissaire de police.

Ces six hommes sont tous connus des services de police et ont chacun leur rôle respectif : transporteur, négociateurs et distributeurs. Les suspects ont été placés en garde à vue dans les locaux de la PJ à Meaux où ils vont passer les prochaines 96 heures. Ils seront ensuite déférés devant un juge d’instruction qui devrait les mettre en examen pour trafic de stupéfiants en bande organisée.