Seine-et-Marne : Déjà condamné à 9 reprises, il étrangle un policier venu l’interpeller


Illustration. (Shutterstock)

Un homme âgé de 35 ans actuellement emprisonné a été jugé par le tribunal correctionnel de Melun (Seine-et-Marne) ce mardi pour avoir étranglé un policier et en avoir frappé deux autres. Il a écopé d’une peine de prison ferme.

C’est lors d’une patrouille à Provins au début du mois de juillet vers 3 heures du matin, que des policiers ont entendu des bruits de verre brisé, ainsi que la sirène d’alarme d’une voiture raconte La République de Seine-et-Marne. En s’approchant, les fonctionnaires ont aperçu un homme qui s’est immédiatement dédouané, leur criant qu’il n’avait rien à voir avec cette sirène et ces dégradations.

Interpellé à l’aide du taser

Les policiers ont décidé de l’interpeller mais l’homme a refusé de se laisser faire, et s’en est violemment pris aux fonctionnaires. Il a alors étranglé l’un des policiers durant de longues minutes. Ses collègues ont fait usage de leur pistolet à impulsion électrique (taser) pour neutraliser l’agresseur et ainsi pourvoir le menotter. Deux autres policiers ont été frappés par le mis en cause.

Le prévenu était jugé ce lundi au tribunal correctionnel de Melun. Originaire de la République du Congo, l’homme a déjà été condamné à neuf reprises dans le passé. Lors de l’audience, il a expliqué qu’il ne faisait « rien de mal ». « Les policiers m’ont sauté dessus », a-t-il ajouté alors qu’il venait de dire que l’un de « ses potes » avait « cassé une bouteille ».

10 mois de prison ferme

Des explications qui n’ont pas convaincu le tribunal. Le procureur a réclamé 10 mois d’emprisonnement à l’encontre du prévenu qui est actuellement écroué dans le cadre d’une autre condamnation.


Le tribunal correctionnel l’a condamné à 10 mois de prison ferme, auxquels se sont ajoutés 4 mois de prison d’un sursis précédent. Il devra également verser 1601 euros de dommages et intérêts aux policiers. L’homme est retourné en prison.