Seine-et-Marne : Un bébé de 5 mois retrouvé mort dans l’appartement familial, sa mère portée disparue


Illustration Actu17 ©

Un père de famille a retrouvé le corps sans vie de son jeune fils de 5 mois, qu’il avait laissé seul avec son épouse. Cette dernière a disparu en laissant un mot sur place.

Une enquête criminelle a été ouverte ce samedi après-midi, après une effroyable découverte faite dans un logement de Pontault-Combault (Seine-et-Marne). Vers 14h30, un père de famille accompagné de deux de ses enfants, âgés de 10 et 12 ans, a regagné le domicile familial avant de découvrir un mot inquiétant rédigé par son épouse, rapporte Le Parisien.

Dans le message, cette femme de 37 ans s’accusait de la mort de leur jeune fils de 5 mois, resté avec elle dans ce duplex situé au 3ème étage de l’immeuble. Immédiatement, le père de famille a fait le tour du logement et a découvert l’indicible. Le nourrisson gisait sans vie dans une pièce de l’appartement. Sa conjointe, et mère de l’enfant, avait disparu en laissant son téléphone sur place.

Les secours ont aussitôt été alertés. Des policiers de la Sûreté départementale de Seine-et-Marne ont pris possession des lieux pour débuter l’enquête. En parallèle, trois équipes cynophiles des sapeurs-pompiers ont entamé des recherches pour tenter de retrouver la mère de l’enfant portée disparue.

Pas de traces de violences visibles sur le corps du nourrisson

L’appartement, situé dans une résidence tranquille, a été inspecté par les techniciens de l’Identité judiciaire, en quête de traces et indices qui pourraient permettre d’en apprendre plus sur ce drame. La mère de famille serait en proie à des troubles psychiques, relate le quotidien francilien.


Le corps du bébé ne supportait pas de traces de violences. Une autopsie est prévue en début de semaine. Le voisinage évoque une « famille tranquille » et des parents « adorables ». Aucune piste n’est privilégiée pour le moment par les policiers en charge des investigations. Infanticide ? Mort subite du nourrisson ? L’enquête en cours permettra d’en apprendre plus.

« Nous allons lancer un avis de recherche avec les quelques éléments qui nous possédons », ont indiqué les enquêteurs à La République de Seine-et-Marne. La femme âgée de 37 ans est de type africain, de forte corpulence et mesure 1,50 m. Dans la matinée, des recherches étaient menées dans des sous-bois, à quelques centaines de mètres de la résidence. Elle était toujours activement recherchée ce dimanche à la mi-journée.