Seine-et-Marne : Un militaire reconnaît avoir tué sa petite-amie « à coups de barre de fer ».

Illustration Actu17 ©

La jeune femme, âgée de 20 ans, avait été retrouvée dimanche par une passante sur une route à Saint-Thibault-des-Vignes en Seine-et-Marne.


Un militaire, âgé de 21 ans, a été mis en examen et placé en détention provisoire ce samedi. Il s’agit de l’ex-compagnon de la victime, poursuivi pour « meurtre par conjoint ou concubin, séquestration en vue de faciliter la commission d’un crime sans libération volontaire et modification de l’état d’une scène de crime ».

Il avoue être l’auteur du meurtre

Face aux enquêteurs de la Police Judiciaire de Versailles, le meurtrier présumé est passé aux aveux, selon plusieurs médias. Il a reconnu « être à l’origine du décès de la victime en lui portant des coups de barre de fer à la tête » a déclaré le Parquet.

La victime, encore en vie, déposée sous un pont

D’après les premières investigations, la très violente agression s’était déroulée à Tremblay-en-France. Le suspect aurait transporté la jeune femme, encore en vie, jusque sous un pont de Saint-Thibault-des-Vignes.

C’est là qu’une passante, découvrant la victime inanimée, avait alerté les secours. Les tentatives de réanimation effectuées par les pompiers étaient restées vaines.