Seine-et-Marne : Une femme frappée et mordue par un couple car son chien voulait jouer avec le leur


Illustration. (Shutterstock)

Un différend a éclaté entre un couple qui promenait leurs deux chiens, et une femme qui promenait elle aussi son canin. La situation a dégénéré et cette dernière a été rouée de coups et mordue. Elle s’est vu prescrire deux semaines d’incapacité totale de travail (ITT).

Les faits se sont déroulés le 7 juillet dernier vers 22 heures. Une femme de 39 ans promenait son chien à Mitry-Mory (Seine-et-Marne) lorsqu’elle a croisé la route d’un couple, Jordy et Mégan âgés de 26 et 28 ans, qui avaient eux aussi amené leurs deux chiens en balade.

L’animal de la femme seule a commencé à jouer avec celui de Jordy mais ce dernier s’y est opposé. Il aurait déclaré que son chien n’était « pas fait pour être sociable » raconte Le Parisien. La situation a complétement dégénéré et la propriétaire du chien a été rouée de coups par le couple, mais également mordue à l’oreille et à un doigt. Opérée à l’hôpital, elle s’est vu attribuer deux semaines d’ITT.

L’homme est également accusé d’avoir dérobé le sac de la victime dans lequel se trouvaient 200 euros, mais également ses clefs et son téléphone qui a été brisé par terre. Cette dernière serait tant bien que mal parvenue à récupérer ses clefs.

Déjà condamné à 28 reprises par la justice

Une version que le couple a nié face au tribunal correctionnel de Meaux ce lundi, où il était jugé. Mégan a raconté à la barre que la victime les avait « pris de haut » et qu’elle avait reçu un coup de poing de la part de cette dernière.


Jordy, 26 ans, qui a déjà été condamné à 28 reprises par la justice a lui aussi contesté la version de la plaignante. L’homme bien connu des services de la justice s’était évadé de ce même tribunal en pleine audience, en septembre 2013, avant d’être arrêté quelques jours plus tard raconte le quotidien francilien.

18 mois et 4 mois de prison ferme

Jordy a écopé d’une peine de 18 mois de prison ferme, à laquelle s’est ajoutée une précédente condamnation de trois mois de prison ferme. Mégan sa compagne a quant à elle été condamnée à une peine de 4 mois de prison ferme. Condamnée dans le passé à de la prison avec sursis, 4 mois de prison supplémentaires ont été ajoutés à cette nouvelle condamnation. Le couple a décidé de faire appel de cette décision.