Seine-Maritime : Le cambrioleur oublie son téléphone et prend rendez-vous avec la police sans le savoir


Illustration. (Pixabay)

Un policier qui procédait aux constatations sur le lieu du cambriolage a répondu au voleur.


Un peu trop confiant, le cambrioleur a fini en garde à vue. Les policiers de la Brigade Spécialisée de Terrain (BST) sont intervenus dans une habitation qui venait d’être visitée par un voleur, ce dimanche vers 19h40 à Bihorel (Seine-Maritime).

Durant les constatations d’usage, les fonctionnaires ont pu déterminer que le malfrat était passé par une porte-fenêtre après en avoir cassé un carreau.

Le téléphone n’appartenait pas à la victime

Soudain, un téléphone qui se trouvait sur une étagère s’est mis à vibrer, relate France 3. La victime a alors affirmé qu’il ne s’agissait pas d’un objet lui appartenant.

Un policier a décroché sans dévoiler sa fonction. L’interlocuteur, dont la photo apparaissait à l’écran, a indiqué qu’il s’agissait de son téléphone, qu’il l’avait perdu et souhaitait le récupérer. Un rendez-vous a donc été fixé.


Dans la gueule du loup

Pas très futé, le cambrioleur s’est présenté une heure plus tard près de l’agence postale de la rue Jeanne d’Arc, comme convenu. Les policiers avaient mis en place un dispositif d’interpellation au préalable, et le piège s’est refermé.

Âgé de 17 ans et jusqu’alors inconnu des services de police, le cambrioleur a été interpellé et placé en garde à vue.