Seine-Saint-Denis : L’enfant de 6 ans violemment frappé par son père est décédé


Hôpital Necker à Paris. (Shutterstock / Cineberg)

En état de mort cérébrale après avoir été frappé par son père vendredi, le petit garçon de 6 ans est décédé peu avant minuit ce dimanche, à l’hôpital Necker situé à Paris.

Une mère de famille avait alerté les secours pour venir en aide à son fils, vendredi après-midi à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). À l’arrivée des pompiers et du SAMU dans le logement, ils avaient découvert un petit garçon de 6 ans inerte. L’enfant était en arrêt cardio-respiratoire.

Les violences exercées sur la victime par son père lui ont provoqué des lésions cérébrales irréversibles, qui l’ont plongé dans un état de mort cérébrale. Le petit garçon de 6 ans est finalement décédé peu avant minuit ce dimanche alors qu’il était toujours hospitalisé, révèle RTL.

Son père mis en examen

Dimanche, avant l’annonce de cette terrible nouvelle, le père du petit Daoudja avait été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire été ouverte pour « violences ayant entraîné une infirmité permanente sur mineur de quinze ans par ascendant ». L’homme âgé de 45 ans a été placé en détention provisoire.

Il a reconnu les violences

La mère de famille n’était pas présente lors des violences commises par son conjoint sur leur fils. C’est l’un des aînés de la famille qui l’avait alertée, alors que le petit Daoudja convulsait sous les coups de leur père, relate Le Parisien.


Les secours n’ont été avisés des faits que deux heures plus tard. Dans l’incapacité de parler à cause du choc, la mère avait dû confier le téléphone à son mari, qui a reconnu les faits. Originaire de Côte-d’Ivoire, la victime était arrivée sur le territoire national en début d’année.

Face aux enquêteurs, le père de famille a avoué avoir déjà frappé Daoudja et ses deux frères. L’enquête se poursuit donc désormais sous la direction d’un juge d’instruction.