Seine-Saint-Denis : Soupçonné du meurtre d’un homme de 75 ans, un policier municipal se suicide


Illustration. (Shutterstock)

Un policier municipal, qui était soupçonné d’un meurtre par les enquêteurs de la police judiciaire, s’est donné la mort ce mercredi. Il ne s’était pas présenté à leur convocation fixée pour ce jour-là.


Les enquêteurs ne pourront pas procéder à son audition. La brigade criminelle devait entendre le fonctionnaire, âgé de 30 ans, comme témoin dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’un homme de 75 ans à Villemomble (Seine-Saint-Denis). Le corps du septuagénaire avait été découvert lundi, caché dans le grenier d’un pavillon.

Le policier municipal avait eu un contact avec la victime

Le fonctionnaire de la police municipale, affecté dans une commune d’Île-de-France, a été retrouvé mort dans sa voiture stationnée sur les bords de Marne à Noisy-le-Grand. Il s’est suicidé par arme à feu ce mercredi.

Les enquêteurs de la brigade criminelle avaient établi qu’il était entré en contact avec l’homme de 75 ans, le vendredi 31 janvier dernier, soit trois jours avant la découverte de son cadavre dans le pavillon.

Un message d’aveux à sa femme

D’après des éléments recueillis par les enquêteurs après la mort du policier, ce dernier avait laissé un message à son épouse avant de se suicider. Il y indique qu’il s’inquiétait de la découverte du corps du septuagénaire, et avoue être le responsable de sa mort.


Un différend commercial opposait les deux hommes, d’après une source proche de l’enquête qui s’est confiée au journal Le Parisien.

Un pavillon inoccupé

Le pavillon dans lequel a été retrouvé le cadavre du septuagénaire appartient à la tante de la victime, placée dans un Ehpad. Le corps supportait des traces de contusions et de sang, et l’habitation avait été entièrement fouillée.

La victime et son frère, qui a trouvé son corps dans le grenier, venaient régulièrement s’assurer que l’habitation n’était pas squattée ou victime d’un cambriolage. L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur ce drame.