Seine-Saint-Denis : Un gang de voleurs de deux-roues démantelé par la police


Illustration. (photo NCY/PhotoPQR/Maxppp)

Quatre hommes ont dérobé une quinzaine de motos et scooters en quelques semaines avant d’être arrêtés par les policiers. Une arme de poing, de la drogue et 10 000 euros en numéraire ont été saisis, tout comme une Audi A3.

Belle prise en cette fin d’année pour les enquêteurs de la brigade des enquêtes d’initiatives (BEI) du commissariat de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Ils leur a suffi d’un mois pour démanteler une équipe de voleurs de deux-roues, particulièrement active.

Originaires de Bondy, les quatre malfrats présumés, âgés de 19 à 22 ans, ont été jugés le 17 décembre dernier par le tribunal judiciaire de Bobigny. Inconnus de la justice, ils ont écopé de peines allant de 18 à 24 mois, assorties du sursis. Les juges n’ont pas délivré de mandat de dépôt à leur encontre et les quatre voleurs ont pu quitter le tribunal à l’issue de leur procès.

Une moto équipée d’une balise GPS

Les enquêteurs de la BEI ont été mis sur la piste de ce gang après un premier vol, commis dans la nuit du 13 au 14 novembre. Une moto BMW 1250 GS stationnée dans un parking souterrain de Rosny-sous-Bois est subtilisée à son propriétaire. Mais le luxueux trail de la marque allemande, d’une valeur de plus de 17 000 €, est équipé d’une balise GPS qui permet de le localiser rapidement, du côté de Bondy, dissimulé dans un Renault Trafic. Un utilitaire qui s’avère avoir été également volé, quelques jours plus tôt, à Épinay-sur-Seine. Les policiers sont alors persuadés d’avoir affaire à des voleurs organisés et qui semblent multiplier les coups. Pour preuve, un puissant scooter T-Max a également été dérobé au cours de la même nuit et dans le même parking que la BMW à Rosny.

Au fil de leurs investigations, les enquêteurs établissent que deux autres vols, – un autre Renault Trafic et une Honda -, commis dans la nuit du 20 au 21 novembre, aux Pavillons-sous-Bois, sont imputables au même gang.

Identifiés, puis placés sous étroite surveillance, trois suspects sont observés, au début du mois de décembre, à la recherche de nouveaux deux-roues à dérober. Les quatre complices sont finalement interpellés, le 14 décembre au petit matin, par les policiers de la BEI, épaulés par leurs collègues de la BAC de Rosny-sous-Bois et des groupes de soutien opérationnel (GSO) de Paris, des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis.

1 kg de cannabis, une arme à feu et des munitions

Au cours des perquisitions, deux autres motos volées, une arme de poing, des munitions de calibre 9 mm, 1 kg d’herbe de cannabis, 10 000 € en liquide ainsi que des pièces détachées de véhicules sont saisis. L’exploitation des téléphones portables des auteurs présumés dévoile des photos d’autres deux-roues signalés volés. Près d’une quinzaine de vols de motos et autres scooters leur a été finalement imputée. Les policiers ont également procédé à la saisie d’une rutilante Audi A3.

Au cours de leur garde à vue, l’un des suspects a reconnu sa participation à certains faits tandis que ses comparses ont nié en bloc.